Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

Reboiser : une priorité ?

En impulsant “l’Eure grandeur nature”, le Département a mis en place dès 2017 un plan nature qui voit loin (2017-2027). La transition écologique et solidaire est devenu un impératif transversal dans toutes ses actions  : sobriété énergétique des nouveaux collèges, verdissement de la flotte de véhicules, développement des mobilités douces et du covoiturage, développement des Espaces Naturels sensibles pour préserver la biodiversité, restauration des mares et des haies qui abritent la faune et la flore, lutte contre le frelon asiatique, promotion de l’agriculture durable et de la consommation en circuit court notamment dans la restauration scolaire. Sur ce sujet environnemental l’attente est considérable et le Département est au rendez-vous. 

Pour nous et surtout pour nos enfants, nous devons garder ce cap et faire des choix durables qui les protègent pour l’avenir. Aidez-nous à trouver de nouvelles actions qui nous permettent, dans l’Eure, de préserver notre environnement et notre santé !

 

Le Département envisage de lancer des opérations de reboisement importantes, estimez-vous que ce soit une priorité ? Où doit-il lancer prioritairement ces opérations ? 

7 contributions 17

Débat terminé
13 mars 2021 -01H35
Autrefois il y avait des haies un peu partout parfois très hautes. Cela avait beaucoup d'intérêt environnemental contre les inondations, pour la faune et la flore, contre les canicules, pour favoriser le recharge ment des nappes phréatiques, etc. En plus, les déchets de la taille peuvent être valorisés. Pouvons nous reboiser les bords de route ou aider les agriculteurs qui le souhaitent à replanter en limite de leurs terres ?
1
D'ACCORD
franck capron voir sa fiche
13 mars 2021 -15H21
Oui il est urgent de replanter des arbres notamment dans nos centre ville , a la fois utile pour absorber la pollution et agréable au visuel . Certes un coût pour l'entretien , mais des déchets à valoriser , une attractivité de nos villes où il fait bon vivre , une identité de territoire .
2
ANNIE nina voir sa fiche
14 mars 2021 -19H39
c'est une priorité, mais combien de terrains encore libres en ville quand on constate que l'on construit sur la moindre parcelle, c'est terrible de nous poser ce genre de question sachant que durant des décennies, vous les politiques vous avez supprimé les arbres, bétonné a tout va...
0
Pierre Le Baillif voir sa fiche
18 mars 2021 -22H17
D accord mais des haies que les agri peuvent valoriser à un prix correct dans les chaudières à bois déchiquetés du département. Mais pas des bois, la surface en Forêt gagne déjà du terrain
2
AUTRE AVIS
ANNIE nina voir sa fiche
14 mars 2021 -19H39
c'est une priorité, mais combien de terrains encore libres en ville quand on constate que l'on construit sur la moindre parcelle, c'est terrible de nous poser ce genre de question sachant que durant des décennies, vous les politiques vous avez supprimé les arbres, bétonné a tout va...
0
Léopold Dussart
user avatar
18 mars 2021 -10H18
Il est nécessaire de remettre en état les corridors pour la flore et la faune, les continuités écologiques que sont la trame verte et bleue. Exemple des haies qui traversent les champs qui ont disparu. Il est nécessaire de travailler les franges entre espace urbain et rural, cela passe notamment par la plantation d’arbres. D’une manière générale si nous pouvons planter des arbres cela va dans le bon sens, la lutte contre le réchauffement climatique. Il ne faut pas oublier qu’une forêt soumise au régime forestier avec l’ONF est aussi une source de revenus pour les collectivités avec la sylviculture
3
D'ACCORD
martine rabier voir sa fiche
04 mai 2021 -14H24
C'est impératif c'est une urgence !!! en même temps qu'il faut permettre aux autres espèces de vivre dans LEUR ENVIRONNEMENT : cervidés, sangliers, et autres espèces doivent jouir de LEUR TERRITOIRE DE VIE comme nous avons le nôtre. d'autre part, il faut arrêter aussi "d'éclaircir" les bois et les forêts comment les autres espèces peuvent elles se protéger du mauvais temps, cacher leurs bébés et leurs jeunes, se reposer et se protéger de l'homme s'ils n'ont plus d'habitat ???? l'humain doit admettre son empreinte délétère sur cette planète et respecter les environnements des autres espèces
3
martine rabier voir sa fiche
07 mai 2021 -11H16
il serait aussi de bon ton d'arrêter de "massacrer" les arbres. En en hiver "ces coupes de branches" ces amputations et ces moignons sont inadmissibles. Comment peut-on massacrer, on a l'impression de voir des handicapés avec leurs moignons. Il n'y a aucun respect de la nature. Il faut foutre la paix à la nature et la laisser évoluer comme elle veut. En coupant les branches, vous ne faites que les fragiliser en plus ! FOUTEZ LA PAIX A LA NATURE MERCI
1
martine rabier
user avatar
07 mai 2021 -11H16
il serait aussi de bon ton d'arrêter de "massacrer" les arbres. En en hiver "ces coupes de branches" ces amputations et ces moignons sont inadmissibles. Comment peut-on massacrer, on a l'impression de voir des handicapés avec leurs moignons. Il n'y a aucun respect de la nature. Il faut foutre la paix à la nature et la laisser évoluer comme elle veut. En coupant les branches, vous ne faites que les fragiliser en plus ! FOUTEZ LA PAIX A LA NATURE MERCI
1
THOMAS ELEXHAUSER
user avatar
16 mai 2021 -09H28
FAVORISONS LES FRICHES AVANT DE CONSTRUIRE DE NOUVELLES ON ne peut empêcher de développer des zones économiques cela crée de l'emploi mais nos bourgs, villes ont des terrains parfois laissés à l'abandon, nous l'avons fait à Beuzeville, une friche devenue centre culturel et halle événementielle l'epfn AIDE bcp ces projets là
4
Michelle ROUSSEAU
user avatar
21 mai 2021 -19H10
Un agriculteur près de chez moi laboure les chemins et supprime et les bosquets qui représentent les seuls îlots de biodiversité, ce avec l'aval du conseil municipal et malgré les plaintes des villageois. Dans les communes voisines, des agriculteurs plantent des haies ou développent l'agroforesterie , parce qu'ils ont acquis une conscience et compris l'intérêt. Il serait temps de faire preuve de cohérence à l'échelle du département et de sanctionner les mauvaises pratiques.
1

Mes Outils de débat

Afficher en premier