Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

Le nombre de logements sociaux disponibles dans le département est-il suffisant ?

Depuis le 1er janvier 2021, les opérateurs “Eure Habitat” et la “Sécomile” ont été fusionnés pour donner naissance à “MonLogement27”, premier bailleur social de l’Eure, avec 22 000 logements, soit plus de la moitié du parc immobilier social.

Actionnaire majoritaire de cette structure, le Département va utiliser ML27 pour mener à bien sa politique d’aménagement du territoire en s’assurant une bonne répartition de l’offre sur tout le département. Cette fusion génère aussi des capacités d’investissements démultipliées puisque, sur les 5 prochaines années, 200M€ vont être investis, principalement pour réhabiliter et reconstruire.

 

 

Selon vous le nombre de logements sociaux disponible dans le Département est-il suffisant? Quels sont les secteurs où il en existe trop… ou trop peu ?

6 contributions 13

Débat terminé
fabienne partout
user avatar
12 mars 2021 -20H34
Commençons déjà par réhabiliter les logements sociaux en piteux états Faire un diagnostic sur ces logements défaillants il risque d’y avoir pas mal de surprises
0
Léopold Dussart
user avatar
13 mars 2021 -13H34
Il faudrait connaître le % de logements sociaux sur le département et le minimum légal. Tout dépend ensuite du secteur, pour ce qui est des Andelys on est bien, à voir après la démolition d’une partie des tours du Levant.
1
Arnaud Tollemer
user avatar
14 mars 2021 -11H39
Bonjour, pour rebondir sur les propos de mon collègue Léopold nous sommes effectivement assez bien dotés sur les Andelys, sauf pour ce qui concerne les logements sociaux adaptés pour seniors (parc vieillissant, peu d'ascenseurs, etc). Pour ce qui est du reste du service public sur le Département, j'ai cru comprendre (mais je me trompe peut être) que le logement social était en sous tension (indicateur de vacance de logement IVL élevé) mais seulement dans certaines zones, et en sur tensions dans d'autres. A cet effet, il faudrait consolider un bilan de l'IVL sur tout le département, par zones, par bailleur, permettant ainsi au Département de définir ses stratégies d'investissement dans du logement neuf pour les prochaines années.
1
D'ACCORD
20 mars 2021 -18H39
Franchement niveau logements sociaux on a déjà ce qu'il faut merci.. On ferait mieux d'attirer des cadres de la région parisienne qui fuient le covid et veulent retrouver de la qualité de vie plutôt que de transformer le département en aspirateur à Kassos.
0
Richard GUIBERT voir sa fiche
23 mars 2021 -13H03
je partage totalement la réflexion de notre ami Arnaud
8
AUTRE AVIS
20 mars 2021 -18H39
Franchement niveau logements sociaux on a déjà ce qu'il faut merci.. On ferait mieux d'attirer des cadres de la région parisienne qui fuient le covid et veulent retrouver de la qualité de vie plutôt que de transformer le département en aspirateur à Kassos.
0
Michelle ROUSSEAU voir sa fiche
20 mai 2021 -19H21
Vous souhaitez attirer les parisiens (très bien) parce que marre des "kassos" (moins bien). Votre propos disqualifiant à l'égard des personnes à faibles revenus est déplacé. Je crains que lorsque les parisiens auront tout acquis et que les prix auront bien monté vous ne deveniez leur "kassos" (SNA27 environ 3500€/m2 en 2020).
0
Richard GUIBERT
user avatar
23 mars 2021 -13H03
je partage totalement la réflexion de notre ami Arnaud
8
saby27
user avatar
23 mars 2021 -13H20
Il est des réflexions qui feraient mieux de ne pas exister. On parle de logement social, et tout de suite certains parlent de kassos. Les logements sociaux sont pour toute personne ne dépassant pas un certain plafond de revenus. Donc travailleurs, chômeurs peuvent se retrouver dans un logement social n'en déplaise à certains. Il manque de logements de petites surfaces, il faudrait que des petites maisons t2-t3 soient disponibles en plus grande quantité et les intégrer dans des secteurs les plus variés de la campagne à la ville. Et il est impératif de faire de tout ensemble social quelque chose d'agréable à vivre et pourquoi pas des petits ilôts ici et là mélangeant maisonnettes et petits immeubles de 2 étages avec beaucoup de verdure. ET pourquoi pas ne pas faire des petits ensemble de ce style qui seraient composés d'un public de seniors, d'étudiants, de personnes seules à petit revenu, ça mélangerait les populations et faire en sorte d'avoir un petit village dans un village où les gens s'entraideraient et se rencontreraient. A l'image de ces gens qui en ont aidé d'autres durant le covid.
0
D'ACCORD
JULIO VIEIRA voir sa fiche
23 mars 2021 -17H34
Bonjour, Oui, des petites maisons, un service restaurant avec livraison au domicile, un salon de massages, gaz et électricité payé par les services sociaux, enfin tout gratuit et surtout préparer le retour des sœurs que sont en Syrie ! Les pauvres!
3
PAS D'ACCORD
JULIO VIEIRA voir sa fiche
23 mars 2021 -17H 34
Bonjour, Oui, des petites maisons, un service restaurant avec livraison au domicile, un salon de massages, gaz et électricité payé par les services sociaux, enfin tout gratuit et surtout préparer le retour des sœurs que sont en Syrie ! Les pauvres!
3
Michelle ROUSSEAU
user avatar
20 mai 2021 -19H21
Vous souhaitez attirer les parisiens (très bien) parce que marre des "kassos" (moins bien). Votre propos disqualifiant à l'égard des personnes à faibles revenus est déplacé. Je crains que lorsque les parisiens auront tout acquis et que les prix auront bien monté vous ne deveniez leur "kassos" (SNA27 environ 3500€/m2 en 2020).
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier