Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

La téléconsultation : le remède à la désertification médicale ?

Comme dans beaucoup d’autres départements ruraux, l’Eure souffre d’un manque de médecins généralistes comme spécialistes. Cela nuit à son attractivité, son image et, tout simplement à la qualité de vie et à la santé de ses habitants. La fin du numerus clausus, décidé par le Gouvernement, est une excellente nouvelle mais il faudra dix ans pour qu’elle produise ses effets. Les Eurois n’ont pas le temps d’attendre, c’est pourquoi le Département a adopté toute une série de mesures pour faciliter par tous les moyens l’accès aux soins en finançant par exemple, l’ouverture de maisons de santé pluridisciplinaire et des Pôles de santé libéraux ambulatoires (PSLA). 

Des actions sont aussi menées pour développer la télémédecine, faciliter l’arrivée de nouveaux praticiens en créant un accueil unique ou attirer des étudiants en médecine en fin de cursus. Ainsi, depuis 2018, 286 jeunes étudiants en médecine ont bénéficié d’une aide à la mobilité pour venir effectuer leurs stages dans des cabinets médicaux eurois, en espérant qu’ils décident finalement de s’installer.

 

Selon vous, la téléconsultation est-elle une vraie solution d’avenir pour améliorer rapidement l’accès aux soins pour tous les Eurois ?

10 contributions 16

Débat terminé
Junu52
user avatar
09 mars 2021 -16H06
Le PB c'est si les médecins en téléconsultation doivent être ceux du département, ça ne sert à rien. Il faut être autourisé à allé plus loin (pas le cas en ce moment...)
0
D'ACCORD
20 mars 2021 -18H31
C'est complètement débile ce système. Donc seuls les médecins du département peuvent donner des téléconsultations remboursées.. sauf... que justement, on n'en a pas de médecin !!!!!! Encore une aberration technocratique de plus dans ce pays... IL faut contourner ça et développer la télémédecine car c'est devenu impossible de voir un médecin dans l'Eure. C un vrai problème !!!
2
Allison voir sa fiche
25 mars 2021 -21H13
Rien ne vaut la qualité d une vraie consultation. Essayer de rendre le département attractif pour les jeunes médecins serait un axe important . par exemple plus d'aide à l installation ou des maisons médicales aussi en milieu rural
3
AUTRE AVIS
Hervé HERRY voir sa fiche
10 mars 2021 -11H35
En Normandie, plus de 40 000 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou voisines, plus de 10 000 personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Une augmentation de 450% du nombre de personnes de la tranche d’âge des plus de 80 ans d’ici 2040.....et une réponse pas adaptée aux enjeux et aux attentes des habitants. Il faut créer dans le département des villages Alzheimer à l’image de celui de Dax, ouvert en juin 2021, unique en France, qui accueille 120 patients, a créé 120 emplois et rend en plus le territoire attractif pour les professions médicales (lutte contre la désertification)
0
Allison
user avatar
25 mars 2021 -21H13
Rien ne vaut la qualité d une vraie consultation. Essayer de rendre le département attractif pour les jeunes médecins serait un axe important . par exemple plus d'aide à l installation ou des maisons médicales aussi en milieu rural
3
D'ACCORD
Michael Blondet voir sa fiche
04 avril 2021 -08H35
Plus il y de médecin spécialistes et généraliste mieux l’Eure se porte
5
Samuel Cotard
user avatar
29 mars 2021 -12H11
La télémédecine peut être un plus lorsqu'elle est pratiquée au domicile des patients avec des infirmières qui sauront être à l'écoute. Ça peut être un mode de consultation supplémentaire mais en lien avec les soignants que l'on connait. Ça permet de faire passer plus rapidement un renouvellement d'ordonnances, une visite médicale, etc pour désengorger les cabinets.
4
Michael Blondet
user avatar
04 avril 2021 -08H35
Plus il y de médecin spécialistes et généraliste mieux l’Eure se porte
5
CAROLE LEGRAND
user avatar
20 avril 2021 -18H56
Les téléconsultations sont une solution d'avenir dans un dispositif de couverture médicale global : pôles de santé, maisons médicales, attractivité pérenne de médecins généralistes dans les zones rurales... Les téléconsultations ne répondent pas à l'ensemble des besoins mais peuvent améliorer la question de l'accès aux soins dans certaines conditions. En particulier pour des patients qui ont peu de mobilité et qui peuvent se faire assister à domicile par un proche ou par un assistant paramédical. De nouveaux actes infirmiers permettent de valoriser le temps passé auprès des patients dans ce cadre. Les professionnels libéraux s'équipent de plus en plus et se donnent la possibilité de réaliser des téléconsultations. A ce jour, le premier frein aux déploiement des téléconsultation réside dans la couverture réseau qui est très inégale sur notre territoire.
1
Zahia Gasmi
user avatar
21 avril 2021 -14H32
La télé consultation n’est pas la solution. Il nous faut des médecins. La question serait: comment re dynamiser le territoire afin de le rendre attractif pour que des médecins viennent s’installer ? Et donc peut-être penser à créer davantage de maisons médicales?
0
Laurent Bastit
user avatar
23 avril 2021 -15H57
Il faut avant tout inciter les jeunes médecins à s’installer dans l’Eure avec une attractivité notamment scolaire pour leurs enfants. La télé médecine et les maisons médicales ne résoudront pas toutes les carences d’accès aux soins Rien ne remplace l’échange direct c’est notre condition humaine tant mise à mal par les conséquences de l’épidémie COVID.
1
PAS D'ACCORD
martine rabier voir sa fiche
04 mai 2021 -14H 52
pas d'accord rien ne remplace une visite chez un professionnel c'est le minimum
4
Gautier
user avatar
07 mai 2021 -17H06
Les médecins ne veulent pas venir chez nous parce que le département n'est pas assez attractif. Entre ne pas avoir de médecin comme c'est le cas aujourd'hui et avoir une téléconsultation, c'est vite vu. La télémedecine c'est pas l'idéal mais dans l'Eure, c'est ça ou rien ...donc donc allons y vraiment ! Soyons réalistes !!!!!!
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier