Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

Faut-il selon vous arrêter de construire sur les terrains agricoles ?

En impulsant “l’Eure grandeur nature”, le Département a mis en place dès 2017 un plan nature qui voit loin (2017-2027). La transition écologique et solidaire est devenu un impératif transversal dans toutes ses actions  : sobriété énergétique des nouveaux collèges, verdissement de la flotte de véhicules, développement des mobilités douces et du covoiturage, développement des Espaces Naturels sensibles pour préserver la biodiversité, restauration des mares et des haies qui abritent la faune et la flore, lutte contre le frelon asiatique, promotion de l’agriculture durable et de la consommation en circuit court notamment dans la restauration scolaire. Sur ce sujet environnemental l’attente est considérable et le Département est au rendez-vous. 

Pour nous et surtout pour nos enfants, nous devons garder ce cap et faire des choix durables qui les protègent pour l’avenir. Aidez-nous à trouver de nouvelles actions qui nous permettent, dans l’Eure, de préserver notre environnement et notre santé !

 

Faut-il selon vous arrêter totalement de construire sur les terres agricoles ?

17 contributions 34

Débat terminé
Willy Wuyts
user avatar
08 mars 2021 -15H22
Bonjour Oui il faut absolument arrêter de construit partout et n'importe ou Mais aussi il faut continuer a soutenir nos agriculteurs pendant leurs activité mais aussi quand ils partent a la retraite pour éviter la fleurissons des lotissements
3
D'ACCORD
08 mars 2021 -23H39
Suis d'accord. Faut arrêter de bétonner à tout va. il y a des frichess énormes partout (notamment à Evreux) et pourtant on continue de détruire des terres agricoles au lieu de reconstruire dessus. il faut dire stop d'urgence.
3
Joelle Chevallier voir sa fiche
09 mars 2021 -21H23
Absolument il faut arrêter cela. C est un désastre de voir toute notre nature disparaître pour des carrés d immeubles affreux !!! Préservons nos campagnes.
3
ANNIE nina voir sa fiche
12 mars 2021 -20H09
les terres agricoles doivent rester des terres agricoles
2
ELISE HUIN voir sa fiche
12 mars 2021 -21H36
OUI. Gardons et valorisons le caractère rural de notre territoire. Reinvestissons les logements anciens non rénovés plutôt que construire. Reinvestissons, comme la loi le precaunise les friches . Mais pour cela le législateur doit faire évoluer les droits des maires et pdt de cdc. Lutter fortement contre les entrées de villes et villages bouffées par un urbanisme qui n'aura d'intérêt que pour les investisseurs qui n'habitent bien souvent pas le territoire (centres commerciaux ou aménagements commerciaux)
5
Pierre Le Baillif voir sa fiche
18 mars 2021 -22H15
Reconstruisons la ville sur la ville, détruisons les taudis pour refaire du neuf pour préserver notre terre
3
Dominique DESJARDINS-BROSSEAU voir sa fiche
23 mars 2021 -15H04
Vivre en zone rurale est un choix de vie, alors faisons notre possible pour respecter la nature, nos campagnes et nos forêts
0
Agnès Lente voir sa fiche
23 mars 2021 -15H30
Conservons un département rural et cessons de modifier les zonages des plu pour augmenter les habitants des villages. Toutefois il ne reste que cette option aux petits villages pour avoir un minimum d'argent afin de réaliser le minimum pour les habit6
2
CHRISTIAN ESVAN voir sa fiche
12 avril 2021 -19H45
Bonjour tout comme pour l'Ile de France 1 m2 pris sur des terres agricoles = 1M2 restitué ou débétonner. A nos politiques prenez vos VTT et regardez toutes ces friches disponibles....
0
Michelle ROUSSEAU voir sa fiche
20 mai 2021 -18H37
Il faut arrêter de supprimer des zones agricoles au profit de zones commerciales bétonnées et désuètes (Douains)
0
PAS D'ACCORD
Junu52 voir sa fiche
09 mars 2021 -16H 07
Attention à ne pas limiter les possibilités d'installation de jeunes couples qui quittent Paris. Il en va de l'attractivité de.nos communes!!!
0
Evelyne MARCHESINI voir sa fiche
23 mars 2021 -18H 35
il faut penser au futur. Le Français se plaint de la malbouffe mais lorsque nous n'aurons plus assez de terres agricoles pour notre alimentation il nous faudra importer des marchandises venant de pays ayant des critères de qualité bien moins exigeants que les nôtres. Il existe tellement de bâtiments abandonnés qui pourraient être réhabilités.
0
AUTRE AVIS
Hervé HERRY voir sa fiche
10 mars 2021 -17H25
Faire vivre nos villages, préserver les écoles, dynamiser les commerces ruraux....ça veut dire accueillir plutôt des jeunes couples....donc leur permettre de trouver un logement....alors sans construire de nouveaux lotissements c’est possible en recensant toutes les possibilités de logements à réhabiliter, chiffrant le coûte des réhabilitations, imaginer les dispositifs financiers permettant de financer les opérations nécessaires pour répondre aux exigences des futurs acquéreurs ou occupants. C’est recenser dans les villages toutes les dents creuses qui permettraient de densifier l’habitat.
3
Evelyne MARCHESINI voir sa fiche
23 mars 2021 -18H35
il faut penser au futur. Le Français se plaint de la malbouffe mais lorsque nous n'aurons plus assez de terres agricoles pour notre alimentation il nous faudra importer des marchandises venant de pays ayant des critères de qualité bien moins exigeants que les nôtres. Il existe tellement de bâtiments abandonnés qui pourraient être réhabilités.
0
ELISE HUIN
user avatar
12 mars 2021 -21H36
OUI. Gardons et valorisons le caractère rural de notre territoire. Reinvestissons les logements anciens non rénovés plutôt que construire. Reinvestissons, comme la loi le precaunise les friches . Mais pour cela le législateur doit faire évoluer les droits des maires et pdt de cdc. Lutter fortement contre les entrées de villes et villages bouffées par un urbanisme qui n'aura d'intérêt que pour les investisseurs qui n'habitent bien souvent pas le territoire (centres commerciaux ou aménagements commerciaux)
5
D'ACCORD
13 mars 2021 -01H27
Entièrement d'accord. Mais je n'ai pas pu avoir de crédit achat+travaux pour acheter une vieille maison à retaper. Par contre j'ai eu un crédit pour construire en neuf rt2012 avec l'appui d'un ptz à hauteur de 40% du financement total. Les banquiers ne suivent pas toujours les projets des smicards, et l'immobilier n'est pas donné, même en mauvais état. Pour le coup, c'est aussi les lois du marché qui défigurent nos campagnes et laissent nos friches et nos granges à l'abandon. Le marché c'est un peu tout le monde
4
Nicole Balmary
user avatar
16 mars 2021 -19H19
Trois buts essentiels à poursuivre: 1) Il faut tendre vers le zéro artificialisation des terres 2) prendre en considération de façon systématique les besoins des espèces (besoin de déplacement , d'espace, nourriture et reproduction), pour préserver la biodiversité . 3) Etre en mesure de produire de quoi nourrir la population L'échelle du département peut être la bonne? , pour dessiner une trame verte, bleue et noire d'une part et d'autre par établir les lieux d'artificialisation et de compensation, tout en préservant la sécurité alimentaire.
3
Léopold Dussart
user avatar
18 mars 2021 -10H09
C’est une demande de l’état, il faut limiter les extensions et plutôt densifier en zone urbaine au sein du bâti existant. Réhabiliter les logements vacants c’est une priorité. Toutefois, il faut pouvoir laisser un peu de possibilité de construction au sein de l’enveloppe bâtie des zones dites rurales des communes, à condition que la nouvelle construction soit suffisamment éloignée des terres cultivées et des exploitations agricoles
0
Pierre Le Baillif
user avatar
18 mars 2021 -22H15
Reconstruisons la ville sur la ville, détruisons les taudis pour refaire du neuf pour préserver notre terre
3
Johann TARDY
user avatar
05 avril 2021 -20H19
Bonjour, avant de se faire un avis, j'invite les participants à consulter l'atlas régional de l'occupation des sols en france sur le site www.trameverteetbleue.fr De mon point de vue il faut d'abord arrêter de construire en forets, milieu naturels et zone humide qui acceuil 80% de la biodiversité et ensuite sur les terrains agricoles si cela présente des risques (innondations suite à imperméabilisation des sols). Plutot qu'une interdiction (ou un arrêt) qui a pour inconvénient de faire monter les prix de l'immobilier (en créant la rareté), empecher de nouvelles entreprises de s'installer et donc de créer des emplois, il faut favoriser la compensation. Et cette compensation ne doit pas être portée par les primo accédant ou les nouvelles entreprises, mais par le département (ou autres strate de l'Etat) et donc l'ensemble des contribuables. Dans le cas contraire on va juste sacrifier les jeunes générations.
3
D'ACCORD
martine rabier voir sa fiche
04 mai 2021 -13H59
oui je suis complètement d'accord. l'humain détruit tout son environnement. il faut que cela s'arrête et vite.'il a besoin de cette environnement "non bétonné" pour respirer !!et l'humain doit penser aux autres espèces qui vivent sur cette planète avec le même droit à la vie !!! il n'est pas SEUL et a déjà pris beaucoup trop de place. les autres espèces doivent se partager à elles TOUTES 1 % DU RESTE DU GLOBE ceci est alarmant et doit nous conduire à réflechir et respecter les territoires des autres espèces en même temps qu'il doit interdir LA CHASSE
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier