Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

Faut-il développer les offres de soins itinérantes ?

Comme dans beaucoup d’autres départements ruraux, l’Eure souffre d’un manque de médecins généralistes comme spécialistes. Cela nuit à son attractivité, son image et, tout simplement à la qualité de vie et à la santé de ses habitants. La fin du numerus clausus, décidé par le Gouvernement, est une excellente nouvelle mais il faudra dix ans pour qu’elle produise ses effets. Les Eurois n’ont pas le temps d’attendre, c’est pourquoi le Département a adopté toute une série de mesures pour faciliter par tous les moyens l’accès aux soins en finançant par exemple, l’ouverture de maisons de santé pluridisciplinaire et des Pôles de santé libéraux ambulatoires (PSLA). 

Des actions sont aussi menées pour développer la télémédecine, faciliter l’arrivée de nouveaux praticiens en créant un accueil unique ou attirer des étudiants en médecine en fin de cursus. Ainsi, depuis 2018, 286 jeunes étudiants en médecine ont bénéficié d’une aide à la mobilité pour venir effectuer leurs stages dans des cabinets médicaux eurois, en espérant qu’ils décident finalement de s’installer.

 

Le Département va lancer une “Mammobile”, un bus de radiologie qui permet de dépister le cancer du sein. Doit-on développer ces offres de soins itinérantes notamment dans les zones rurales ? Sur ce modèle quels sont les spécialistes dont on a le plus besoin ?

8 contributions 11

Débat terminé
florence muller
user avatar
13 mars 2021 -08H24
Je trouve effectivement que des véhicules itinérants pour favoriser l,accès aux soins des personnes âgées et en situation de handicap serait bénéfique à notre région, comme à Rouen Seine Maritime où cela est déjà d,actualité et de nombreux citoyens très heureux de ce concept innovant, accessible aux personnes à Mobilité réduite, dentiste ,médecins, kinésithérapeute, etc se déplace aux domiciles des patients.
5
D'ACCORD
20 mars 2021 -18H35
L'Eure c'est le quart-monde médical surtout dans les campagnes. Il faut un service de médecins itinérants qui feraient des permanences, là où il n'y a plus de médecins
0
Michael Blondet voir sa fiche
27 mars 2021 -14H15
Je suis totalement d’accord qu’il faut plus de généraliste et de spécialistes comme des neuro, des Endocrino etc. Car nous sommes obligés d’aller loin Vernon, Rouen ou même Paris pour ce faire soigner. Pas normal pour une capitale de l’Eure. Mr Blondet
0
Bruno PLAZA voir sa fiche
06 mai 2021 -13H26
En effet, l'offre médicale c'est le gros point faible du département. La médecine itinérante c'est mieux que rien, pour ma part il faudrait rétablir les dispensaires. Pour rappel, les consultations, soins et médicaments sont donnés dans un dispensaire le plus souvent par par des infirmières mais aussi par des et médecins.
0
PAS D'ACCORD
20 mars 2021 -18H 35
L'Eure c'est le quart-monde médical surtout dans les campagnes. Il faut un service de médecins itinérants qui feraient des permanences, là où il n'y a plus de médecins
0
AUTRE AVIS
Lucette27 voir sa fiche
27 mars 2021 -13H20
Implanter des maisons médicales partout et réserver des locaux pour que les médecins se déplacent d'une maison médicale à l'autre. Favoriser l'accueil des médecins stagiaires au sein des cabinets medicaux (primes aux stagiaires et aux médecins qui accueillent). Si un stagiaire décide à l'issue de son stage et de sa formation de venir dans l'eure lui donner un bonus aussi : logement etc...
2
Daniel GUIRAUD voir sa fiche
05 avril 2021 -17H15
La question de l'offre médicale se pose dans de nombreux département. L'insuffisance ou le manque de praticiens est patent.Les raisons ont été évoquées. La réponse est sans doute plurielle ; Maisons médicales, incitations à l'installation dans des zones déficitaires, téléconsultations, centre de consultation mobile, transport des patients vers des unités de consultation.... Il faut préserver ou favoriser un accès aux consultations sur un territoire défini. Ce territoire pourrait être le canton. On mutualiserait ainsi des moyens tout en développant les différentes idées évoquées dans ce forum
2
Lucette27
user avatar
27 mars 2021 -13H20
Implanter des maisons médicales partout et réserver des locaux pour que les médecins se déplacent d'une maison médicale à l'autre. Favoriser l'accueil des médecins stagiaires au sein des cabinets medicaux (primes aux stagiaires et aux médecins qui accueillent). Si un stagiaire décide à l'issue de son stage et de sa formation de venir dans l'eure lui donner un bonus aussi : logement etc...
2
Michael Blondet
user avatar
27 mars 2021 -14H15
Je suis totalement d’accord qu’il faut plus de généraliste et de spécialistes comme des neuro, des Endocrino etc. Car nous sommes obligés d’aller loin Vernon, Rouen ou même Paris pour ce faire soigner. Pas normal pour une capitale de l’Eure. Mr Blondet
0
Daniel GUIRAUD
user avatar
05 avril 2021 -17H15
La question de l'offre médicale se pose dans de nombreux département. L'insuffisance ou le manque de praticiens est patent.Les raisons ont été évoquées. La réponse est sans doute plurielle ; Maisons médicales, incitations à l'installation dans des zones déficitaires, téléconsultations, centre de consultation mobile, transport des patients vers des unités de consultation.... Il faut préserver ou favoriser un accès aux consultations sur un territoire défini. Ce territoire pourrait être le canton. On mutualiserait ainsi des moyens tout en développant les différentes idées évoquées dans ce forum
2
Frédérique ROMAN
user avatar
11 avril 2021 -09H55
Il faut développer l'offre de soins itinérants pour plusieurs raisons : favoriser l'accès aux soins et permettre de réduire les délais pour avoir une consultation médicale - maintenir un lien avec les personnes isolées - Désengorger les centres hospitaliers et autres structures de soins. Cela permettrait d'harmoniser l'offre de soins sur tout le département. Les jeunes professionnels aiment la mobilité et pourraient être intéressés par ce genre de prestations.
0
CAROLE LEGRAND
user avatar
20 avril 2021 -19H07
Avec le temps, de nombreux dispositifs de dépistage itinérants ont disparus. Le soin va au patient et non le contraire, tout ce qui a trait au domaine de la prévention s'y prête plutôt bien : il existait des camions de radiologie pour faire des radios pulmonaires, ailleurs j'ai connu des camions de soins dentaires... Pourquoi ne pas revenir aux bons vieux dispensaires qui assurait des soins de santé primaire ? Et pourquoi pas des dispensaires ambulants pour suivre tel ou tel problème de santé publique : vaccination, dépistages de tous ordres, santé scolaire, prévention de l'obésité pour les scolaires...
1
Laurent Bastit
user avatar
23 avril 2021 -16H05
Oui il faut développer la médecine itinérante. Il existe une mammobile (véhicule mammographie itinérant) même si la qualité radiologique embarquée est inférieure au site fixe spécialisé. De même dans certains autres départements un véhicule de consultation médicale fait sa tournée hebdomadaire des habitants des territoires les plus isolés
1
Gautier
user avatar
29 mai 2021 -13H47
Le problème aussi c'est de pouvoir payer les soins. La sécu rembourse de moins en moins et si on n'a pas de mutuelle c'est vite très cher... Pour que tout le monde, riche ou pauvre, puisse se soigner il faudrait que le département crée une assurance complémentaire qui rembourserait bien sans couter cher.
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier