Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

Comment mieux aider les personnes atteintes de maladies dégénératives ?

Dans l’Eure 9300 personnes bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) qui permet notamment aux seniors de rester le plus longtemps possible dans leur domicile. En raison du vieillissement de la population, ce nombre a quasiment doublé depuis 2015. Les allocataires sont chaque année, plus nombreux, c’est pourquoi le Département a développé des partenariats innovants notamment avec les services d’Aides à Domicile pour faire face à la demande. Rien n’est en effet plus important pour les personnes âgées que de pouvoir rester chez-elles le plus longtemps possible.  

Un important plan d’investissements de 61M€ a été mobilisé pour reconstruire ou rénover plusieurs EHPAD particulièrement vétustes parce que les conditions d’accueil étaient parfois indignes. Concrètement sur les 4950 places disponibles en EHPAD, plus de 1000 lits sont concernés par ce programme de rénovation. C’est une première étape. 

La dynamique a été lancée pour renouveler les EHPAD et offrir demain des établissements modernes, climatisés, confortables, connectés qui accueilleront les personnes âgées dépendantes dans de bien meilleures conditions. 

 

Les maladies dégénératives (parkinson, Alzheimer) touchent de plus en plus de personnes âgées. Qu’est-ce que le département pourrait mettre en place pour faciliter la vie des malades et de leurs familles ? 

2 contributions 9

Débat terminé
Pierre Lacomblez
user avatar
13 mars 2021 -18H03
Le département pourrait jouer le rôle de fédérateur des différentes associations en lien avec les maladies dégénératives. Les indiquer sur le site internet du département serait déjà un premier pas. Pour les malades et pour leurs aidants, souvent perdus au début de la maladie. Pour l'instant, il n'y a strictement rien. Et garder à l'esprit que les maladies dégénératives peuvent aussi toucher des personnes qui ne sont pas encore "des personnes âgées", par rapport à leur date de naissance ou leur état d'esprit.
6
D'ACCORD
Fabienne Chevereau voir sa fiche
16 mars 2021 -21H17
Les maladies dégénératives sont un véritable combat pour les personnes atteintes comme pour les aidants. Aussi les considérer avant tout comme malades et comme dépendants me semble être la double peine. Proposer de petites structures proposant un rythme de vie semblable à une vie famille permettant de conserver les rituels du quotidien me semble être une piste?
1
Fabienne Chevereau
user avatar
16 mars 2021 -21H17
Les maladies dégénératives sont un véritable combat pour les personnes atteintes comme pour les aidants. Aussi les considérer avant tout comme malades et comme dépendants me semble être la double peine. Proposer de petites structures proposant un rythme de vie semblable à une vie famille permettant de conserver les rituels du quotidien me semble être une piste?
1
Frédérique ROMAN
user avatar
11 avril 2021 -07H44
Le Département pourrait aider financièrement les aidants pour participer à des formations et aux frais de transport (suivant les ressources) car elles se font majoritairement dans des grandes villes.
2

Mes Outils de débat

Afficher en premier