Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

Comment améliorer la réussite des collégiens ?

Depuis 2016, le Département a fait un choix clair en direction de la jeunesse en votant 215 M€ pour reconstruire ou réhabilitation 16 collèges dont certains dataient des années 70. 

Après Le Neubourg et Vernon en 2020, neuf nouveaux collèges seront livrés cette année et encore 4 autres en 2022. Comme tous les collèges dorénavant, ils ont été conçus pour être énergétiquement sobres, vidéo-protégés et 100 % connectés à la fibre optique.

 

Pour favoriser, la réussite des plus de 33 000 collégiens de l’Eure, le Département a aussi multiplié le nombre d’élèves boursiers par trois (en 2020, ils sont 7836).

Enfin, rétablir l’égalité des chances c’est aussi rééquilibrer la mixité sociale dans les collèges mais aussi permettre à tous les enfants d’être aidées à la maison. C’est pour cela que la plateforme gratuite “Sos Devoirs” a été lancée et permet à tous les élèves d’être aidés quelles que soient les capacités financières de leurs parents.

 

Pour aider les élèves en difficulté mais aussi prévenir le décrochage scolaire, en plus de la plateforme SOS devoirs, faut-il, par exemple, ouvrir les collèges un samedi matin sur deux pour des cours de soutien gratuits dans toutes les matières ? Avez-vous d’autres idées pour aider les élèves en difficulté à s’accrocher ou les élèves les plus brillants à déployer tout leur potentiel ? En invitant davantage la culture et le sport dans les collèges de l’Eure ? En rapprochant davantage les collèges du monde professionnel ?

A vos idées !

20 contributions 42

Débat terminé
08 mars 2021 -23H35
Mettre en face d'eux des profs compétents et motivés, peut-être ?
0
D'ACCORD
ELISE HUIN voir sa fiche
12 mars 2021 -21H25
Certains collèges, grâce à l'initiative des professeurs, mettent en place des ateliers de soutien (souvent le midi voire le mercredi après midi mais pb du TS). Ces ateliers permettent d'approfondir des connaissances mais aussi de mieux connaître ses professeurs en créant des liens forts. On parle aussi bien mathématiques, échec ou jeux vidéos pour amener à découvrir la programmation. Les résultats semblent exceptionnels. Pour ma part, avec l'expérience de mes deux enfants, et notamment dans le contexte actuel, j'ai du mal à comprendre qu'il y ait si peu de personnalisation de l'enseignement
4
constance malgrain voir sa fiche
17 mars 2021 -19H05
Organiser des cours de soutien, pourquoi pas des tutorats entre élèves; valoriser les différentes compétences des élèves: organisation, respect des autres, ... Valoriser toutes les filières. Le principal est de trouver sa voie et d'y être heureux. Favoriser la possibilité de changer de filière professionnelle quand on est adulte: on n'est pas enfermé dans un métier , mais on peut en changer pour un autre.
3
Agnès Lente voir sa fiche
23 mars 2021 -15H22
Les instances politiques ne sont pas élues pour prendre la place des parents. L'éducation est la base de tout rien n'empêche la mixité si le respect de tous existe..... trop de parents ont baissé les bras il faut trouver un levier pour leur imposer de faire de leurs enfants des jeunes responsables !
2
STEEVE CHEVAL voir sa fiche
23 mars 2021 -22H05
Il faut lutter contre le harcèlement scolaire. Le collège est l'établissement où il y a le plus de harcèlement. Il y a trop de gamins dans les collèges qui se croient au dessus des lois et qui n'ont pas peur de l'autorité et des adultes !!
1
Michael Blondet voir sa fiche
03 avril 2021 -19H15
Avoir des profs qui motivent plutôt qu’ils les sacs
1
Michael Blondet voir sa fiche
09 avril 2021 -17H32
Déjà à mon humble avis , on devrait aider plus les personnes qui sont pas fait pour l’école, puis les classées en professionnel. Après les gens qui ont une facilité au études passe en secondaire seulement si ils ou elles le veulent. Les bases se font en primaire et au collège. Si dès la sixième ils sont l’argüer. Lâchez l’affaire les parents, ils ne seront pas prix Nobel vos rejetons
1
PAS D'ACCORD
fabienne partout voir sa fiche
12 mars 2021 -20H 28
Je pense que c’est plus une question familiale Vous aurez beau mettre le meilleur cocher du monde , un âne reste un âne . Je plaisante..... Mais je trouve que les parents ne sont pas asser stricts avec les jeux en ligne, internet etc etc Aujourd’hui beaucoup de parents pensent que les profs doivent tout faire . Certains sont mêmes déloyaux envers les profs et quelque soit le problème il ne faut pas toucher à leur chères têtes blondes Quand un enfant se sent protéger par ses parents c’est foutu pour le prof Mais a contrario certains profs s’en foutent c’est vrai .
1
fabienne partout voir sa fiche
12 mars 2021 -20H 30
Et quand le prof s’en fou c’est là où l’enfant est en échec scolaire Ouvrir les écoles le samedi matin ( pas sûr ) Par contre faire peut être plus de contrôles pour déceler justement les enfants en difficultés et pouvoir les aider
1
Agnès Lente voir sa fiche
23 mars 2021 -15H 22
Les instances politiques ne sont pas élues pour prendre la place des parents. L'éducation est la base de tout rien n'empêche la mixité si le respect de tous existe..... trop de parents ont baissé les bras il faut trouver un levier pour leur imposer de faire de leurs enfants des jeunes responsables !
1
Michael Blondet voir sa fiche
09 avril 2021 -17H 32
Déjà à mon humble avis , on devrait aider plus les personnes qui sont pas fait pour l’école, puis les classées en professionnel. Après les gens qui ont une facilité au études passe en secondaire seulement si ils ou elles le veulent. Les bases se font en primaire et au collège. Si dès la sixième ils sont l’argüer. Lâchez l’affaire les parents, ils ne seront pas prix Nobel vos rejetons
1
Léopold Dussart
user avatar
13 mars 2021 -19H05
La filière de l’apprentissage (CFA) n’est pas assez valorisée au collège, elle est réservée au élève les moins brillants. Les autres vont en seconde générale. C’est pour moi une erreur car nous avons besoin d’apprentis dans beaucoup de secteurs et les entreprises ont besoin de personnes qualifiées « techniquement ». D’ailleurs, de nombreux élèves ayant fait un CFA ont une brillante carrière professionnelle. Aussi cette filière ne doit pas être considéré au collège comme une issue de secours pour élèves avec résultats médiocres.
5
D'ACCORD
theo becart voir sa fiche
18 avril 2021 -10H55
Au delà du besoin en apprentis, proposer des phases pratiques sur le terrain permet également au jeune de trouver sa voie, découvrir le milieu du travail, sortir la tête des salles de classe, remotiver pour finir ses études, écarter une voie qui en fin de compte pourrait ne pas correspondre etc ...
3
Marinette voir sa fiche
07 mai 2021 -21H24
L’apprentissage est une vraie voie d’excellence.il faut le dire encore et encore. Mes enfants ont tous profité de ce type de formation. Ils ont immédiatement trouvé du travail en fin d’études.
0
Audrey VERHAEGHE voir sa fiche
07 mai 2021 -21H30
J’ai une formation d’ingénieur par l’apprentissage et ca m’a apporté énormément dans ma vie professionnelle
3
14 mars 2021 -11H05
Il faudrait commencer par baisser les effectifs de classe. Les élèves sont beaucoup trop nombreux et parfois cela contribue à les perdre davantage
1
D'ACCORD
Virginie voir sa fiche
17 mars 2021 -22H11
Et remettre de l'humain dans la boucle: infirmiers scolaires, assistants sociaux. Imposer aux ´enquiquineurs' des classes de revenir sur les vacances scolaires?
0
Florence Pinson voir sa fiche
07 avril 2021 -20H42
tout a fait d'accord! pour avoir travailler dans un collège de 450 élèves, 23 par classe c'est beaucoup plus facile pour les enseignants et les enfants de travailler ! je précise, je ne suis pas prof !!
0
PAS D'ACCORD
Virginie voir sa fiche
17 mars 2021 -22H 11
Et remettre de l'humain dans la boucle: infirmiers scolaires, assistants sociaux. Imposer aux ´enquiquineurs' des classes de revenir sur les vacances scolaires?
0
AUTRE AVIS
Florence Pinson voir sa fiche
07 avril 2021 -20H42
tout a fait d'accord! pour avoir travailler dans un collège de 450 élèves, 23 par classe c'est beaucoup plus facile pour les enseignants et les enfants de travailler ! je précise, je ne suis pas prof !!
0
constance malgrain
user avatar
17 mars 2021 -19H05
Organiser des cours de soutien, pourquoi pas des tutorats entre élèves; valoriser les différentes compétences des élèves: organisation, respect des autres, ... Valoriser toutes les filières. Le principal est de trouver sa voie et d'y être heureux. Favoriser la possibilité de changer de filière professionnelle quand on est adulte: on n'est pas enfermé dans un métier , mais on peut en changer pour un autre.
3
Fanie Doins
user avatar
19 mars 2021 -20H27
Le tutorat est une bonne idée. Il faudrait aussi leur présenter des métiers pour que les études leur semblent plus concrètes, en invitant des parents dans les classes par exemple. Puis dans chaque commune, mettre en place des aides aux devoirs pendant les vacances avec des bénévoles, que cela ne se fasse pas forcément dans le collège.
0
STEEVE CHEVAL
user avatar
23 mars 2021 -22H05
Il faut lutter contre le harcèlement scolaire. Le collège est l'établissement où il y a le plus de harcèlement. Il y a trop de gamins dans les collèges qui se croient au dessus des lois et qui n'ont pas peur de l'autorité et des adultes !!
1
ziburu
user avatar
25 mars 2021 -10H03
Toutes les subventions du monde ne remplaceront pas le travail personnel, l'écoute en classe, l'effort. Beaucoup de moyens sont déjà déployés, d'attention déployée notamment envers les plus faibles qui tirent vers le bas les meilleurs. Et en boutade: où sont les élèves en difficulté puisque 95% arrivent à avoir le bac !!!!!
6
Eugène Gimenez
user avatar
27 mars 2021 -12H53
Je pense que l'échec scolaire prend racine au sein de la cellule familiale! Nombreux sont les parents qui par faiblesse, lassitude ou désintérêt, se déchargent sur le corps enseignant et ne tiennent pas le rôle. qui leur est dévolu.
0
kheops
user avatar
30 mars 2021 -20H04
pour le moment, il faudrait qu'ils puissent aller à l'école ! quand on les laisse manger en face à face dans les cantines, le variant anglais circule à tout va ! avec des séparations en plexiglas, ils seraient moins souvent contaminés, moins souvent cas contact. Il y aurait moins de parents touchés, moins de profs contaminés ! il faut voir le nombre d'heures ratées par un élève, quand il malade, quand il est cas contact, quand son prof est malade, quand son prof est cas contact...mais personne n'en parle. Pourquoi ces séparations en plexi ne sont-elles pas obligatoires ? surtout dans les zones à risque. si JM Blanquer ne l'impose pas, il ne l'interdit pas non plus. Merci au département de nous offrir cette protection !
4
Michael Blondet
user avatar
03 avril 2021 -19H15
Avoir des profs qui motivent plutôt qu’ils les sacs
1
Frédérique ROMAN
user avatar
10 avril 2021 -18H28
Dans le cadre de soutien scolaire, l'aide entre pairs sous forme de parrainage entre bons et élèves rencontrant des difficultés pourraient être mis en place. Le "tuteur" pourrait intégrer ce projet dans son parcours scolaire. A l'adolescence, les jeunes sont en quête d'identité où la loi du plus fort est souvent légion en milieu scolaire. Des actions de communication autour de la prévention pour lutter contre le harcèlement (cyber, sexuel, .....) et la délinquance me semblent primordiales au sein des établissements scolaires. Des cours de self-défense pourraient être proposés.
4
Frédérique ROMAN
user avatar
10 avril 2021 -18H43
Dans le cadre de soutien scolaire, l'aide entre pairs sous forme de parrainage entre bons et élèves rencontrant des difficultés pourraient être mis en place. Le "tuteur" pourrait intégrer ce projet dans son parcours scolaire. A l'adolescence, les jeunes sont en quête d'identité où la loi du plus fort est souvent légion en milieu scolaire. Des actions de communication autour de la prévention pour lutter contre le harcèlement (cyber, sexuel, .....) et la délinquance me semblent primordiales au sein des établissements scolaires. Des cours de self-défense pourraient être proposés.
1
theo becart
user avatar
18 avril 2021 -10H55
Au delà du besoin en apprentis, proposer des phases pratiques sur le terrain permet également au jeune de trouver sa voie, découvrir le milieu du travail, sortir la tête des salles de classe, remotiver pour finir ses études, écarter une voie qui en fin de compte pourrait ne pas correspondre etc ...
3
Zahia Gasmi
user avatar
21 avril 2021 -14H11
La problématique des enfants porteurs de handicap est pas encore assez prise en compte : Réponse de la MDPH trop long et parcours fastidieux administrativement pour les familles: SIMPLIFICATION ! Fin des AESH mutualisé(e)s qui non seulement ne permet pas un accompagnement efficient et précarise le statut des AESH, qui sont des personnes ressources indispensables pour la prise en charge et la réussite de ces jeunes en situation de handicap: appliquons RÉELLEMENT la loi de 2005. Recrutement / formation obligatoire. Le personnel dans les collèges ( mais aussi primaires et lycées) se démène et « bricole », ce n’est pas juste pour ces jeunes.
1
Marinette
user avatar
07 mai 2021 -21H24
L’apprentissage est une vraie voie d’excellence.il faut le dire encore et encore. Mes enfants ont tous profité de ce type de formation. Ils ont immédiatement trouvé du travail en fin d’études.
0
Audrey VERHAEGHE
user avatar
07 mai 2021 -21H30
J’ai une formation d’ingénieur par l’apprentissage et ca m’a apporté énormément dans ma vie professionnelle
3

Mes Outils de débat

Afficher en premier