Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

Comment aider nos aînés à bien vieillir chez eux le plus longtemps possible ?

Dans l’Eure 9300 personnes bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) qui permet notamment aux seniors de rester le plus longtemps possible dans leur domicile. En raison du vieillissement de la population, ce nombre a quasiment doublé depuis 2015. Les allocataires sont chaque année, plus nombreux, c’est pourquoi le Département a développé des partenariats innovants notamment avec les services d’Aides à Domicile pour faire face à la demande. Rien n’est en effet plus important pour les personnes âgées que de pouvoir rester chez elles le plus longtemps possible.  

 

Vous l’avez compris le maintien à domicile des seniors est une des priorités du Département. Comment retarder le plus possible l’entrée des personnes âgées en maison de retraite ? Quelles sont vos idées pour aller plus loin dans ce domaine ?

16 contributions 48

Débat terminé
Fabienne Chevereau
user avatar
09 mars 2021 -08H07
Bonjour ; Selon les dernières études, 9 français sur 10 souhaitent vivre à domicile le plus longtemps possible, avec une aide et un accompagnement associés au logement dans un environnement adapté et sécurisé qui garantit conjointement inclusion sociale et vie autonome: Ni l'EHPAD, ni le domicile ne peuvent pas répondre à tous ces critères d'autonomie, de sécurité, de convivialité ou encore d'inclusion sociale. Des alternatives sont certainement à créer. Aussi, il me semble que mettre une consultation citoyenne "guidée" au plus près des territoires et interroger les personnes âgées elles -mêmes, les aidants mais aussi les les acteurs de la ville, les élus, les commerçants, les responsables d'association permettrait d'avoir une idée plus fine de leurs attentes et celles de la population en général. C'est toujours un plaisir de croiser nos "vieux" dans les commerces de proximité, au marché..Je me pose souvent la question des efforts qu'ils ont fait pour arriver jusqu'au centre bourg : s'habiller, se faire beau, descendre l'escalier , marcher jusqu'au centre du village...peut être il ya des actions à mettre en oeuvre pour leur faciliter ce parcours?
2
D'ACCORD
Hervé HERRY voir sa fiche
10 mars 2021 -11H19
Des structures alternatives aux EHPAD. qui sont trop souvent privatifs de liberté et sortent les résidents de leur mode de vie habituel sont les résidences partagées qui regroupent dans leur village ou en ville un groupe de 8 à 10 personnes qui librement décident de partager un nouveau projet de vivre ensemble pour éviter la solitude. Il s’agit d’une résidence dont ils seront locataires, qu’ils auront contribué à définir sur le plan architectural, espaces privés, espaces partagés, services attendus (Telé médecine...), et ce pour un montant de loyer très inférieur au coût d’un EHPAD.
5
Angèle Delaplace voir sa fiche
18 mars 2021 -15H08
Afin de maintenir le plus longtemps possible nos seniors à domicile il est important de mettre en place un réseau formé de personnes qualifiées ,de bénévoles ,de salariés ,d’associations qui tous ensemble permettront de lutter contre l’isolement de la personne âgée et garantir son maintien à domicile tout cela avec son accord et celui de ses proches Actuellement il en existe déjà mais il en faut encore plus et surtout il y a un manque de communication entre les différents services proposés .
4
Dominique DESJARDINS-BROSSEAU voir sa fiche
23 mars 2021 -14H58
Je partage tout à fait le point de vue de Hervé HERRY
0
Monique CORNU voir sa fiche
28 mars 2021 -20H18
Bonjour , essayons de réhabiliter des structures déjà existantes dans nos communes afin de pouvoir y créer des lieux d’accueil pour nos seniors Des « maisons » pouvant accueillir entre 6 à 8 personnes Ainsi à l’échelle d’un territoire nous pourrions essayer de mutualiser des équipes de personnels soignants . Cela pourrait éviter aux personnels soignants de passer une trop grande partie de leur temps de travail dans les transports et permettre à ces personnes d’être plus à l’écoute de leurs patients Multiplier les petites structures plutôt que bâtir des trop grandes structures
4
AUTRE AVIS
Hervé HERRY voir sa fiche
10 mars 2021 -11H43
Maintenir les personnes âgées à domicile suppose de disposer du personnel formé pour les aider. L’Insee estime qu’en Normandie le nombre d’emplois à créer est d’environ 25 000 pour répondre au besoin de la population car aujourd’hui on ne trouve pas de personnes non seulement qualifiées mais tout simplement qui sont volontaires pour s’occuper des personnes âgées. La formation est une compétence de la région Normandie, cette dernière n’a pas pris la mesure de l’enjeu, les réponses apportées à ce jour sont très insuffisantes. Le département peut il palier l’insuffisance de l’action régionale ?
4
Alain Baduel voir sa fiche
12 mars 2021 -20H54
Je pense que la difficulté est d'accepter du jour au lendemain une rupture totale du rythme et lieu de vie. Certains Etablissements proposent des séjours courts plus faciles a faire accepter aux personnes âgées. Ce peut être lors d'un souci ponctuel de santé, durant l'absence d'un aidant ou pendant les vacances du membre de la famille quinaccompagne la personne au quotidien par exemple. Cela permet d'habituer progressivement les Seniors à ce changement et leur faire accepter plus facilement le moment où la bascule devra intervenir.
1
Fabienne Chevereau
user avatar
10 mars 2021 -12H08
Je suppose que vous évoquez l'habitat inclusif, c'est en effet, à mon sens, une bonne alternative. Elle en est une parmi d'autres. La personne âgée devrait avoir le choix en fonction de ses envies et attentes : Habitat inclusif, famille d'accueil, colocation inter générationnelle, béguinages , résidence autonomie résidence service , logement individuel
2
D'ACCORD
Daniel GUIRAUD voir sa fiche
12 mars 2021 -10H53
Oui, il faut ouvrir les possibles. Les séniors ? Aider les séniors à vivre chez eux ou tout près de l’endroit qu’ils ont choisi Le choix ne doit pas se limiter au maintien à domicile ou à la maison de retraite telle que nous les connaissons. Bien sûr la solution du maintien à domicile est séduisante. Elle l’est avant tout, parce que l’alternative « maison de retraite » est repoussante. Jusqu’à la première moitié du 20ème siècle on enfermaient les vieux dans des hospices. Les vieux sont devenus les séniors, et on leur a proposé de les cloitrer dans les maisons de retraite. Puis, certains se so
3
Hervé HERRY voir sa fiche
12 mars 2021 -20H09
L’expérience que j’aie des EHPAD m’a montré que ces établissements éloignent totalement les résidents de leur mode de vie traditionnel pour les plonger dans un monde qu’ils ont du mal à accepter lorsqu’ils sont encore valides...concernant les repas ils ne les choisissent pas, n’aident pas à les préparer, ne vont pas faire les courses....concernant les activités ils doivent participer ou non à celles proposées même s’ils auraient envie de faire autre chose. L’emploi du temps leur est imposé.....bref, un mode de vie à mille lieues de leurs habitudes...Un mode de vie dont ils n’ont pas envie.
4
florence muller
user avatar
13 mars 2021 -08H27
Un logement adaptée à l,âgé de na personne, une aide à domicile pour les travaux quotidiens, des commerçants itinérants, boulangers, épiceries etc... également médecins et dentistes du même ordre.
1
Rachel VARIN
user avatar
13 mars 2021 -18H59
Bonsoir, Il existe des associations d'aide à domicile, mais pour que celles ci aient suffisamment de salarié(e)s, il faudrait aussi revoir les salaires de ces intervenants... Ces intervenants sont très mal payés, surtout quand on sait le prix horaire que paye un bénéficiaire... Le temps de trajets entre deux bénéficiaires n'est jamais rémunéré, ce qui n'est pas logique.. Des hébergements pour étudiants chez les personnes âgées seraient une bonne idée.. Des visites médicales régulières par un médecin serait aussi un plus...
2
Léopold Dussart
user avatar
15 mars 2021 -13H35
Il faut soutenir les services à domicile (ménage, courses, repas, administration ...), les développer et les pérenniser. Il faut demander aux bailleurs publics de construire des résidences intergénérationelles, partagés avec des logements totalement adaptés aux seniors, proches des commerces et services, cela doit être une priorité. L’EHPAD doit être réservé au besoin d’une assistance médicale quotidienne.
2
D'ACCORD
Fabienne Chevereau voir sa fiche
16 mars 2021 -21H06
Oui je pense également que l'EHPAD doit être en dernier recours. Ca signifie un accompagnement à une période charnière de la vie, le départ en retraite par exemple pour se poser les questions de la suite : avoir un logement près des commerces, accessible à la cité, accessible pour entrer et sortir mais aussi adaptés. Une personne pourrait assurer cette visite à domicile en amont pour anticiper les travaux le cas échéant et ANTICIPER .
8
Fabienne Chevereau
user avatar
16 mars 2021 -21H06
Oui je pense également que l'EHPAD doit être en dernier recours. Ca signifie un accompagnement à une période charnière de la vie, le départ en retraite par exemple pour se poser les questions de la suite : avoir un logement près des commerces, accessible à la cité, accessible pour entrer et sortir mais aussi adaptés. Une personne pourrait assurer cette visite à domicile en amont pour anticiper les travaux le cas échéant et ANTICIPER .
8
Virginie
user avatar
17 mars 2021 -20H22
# les communes disposent-elles d'un fichier opérationnel et régulièrement mis à jour de leurs administrés seniors ? # ce fichier aurait pour points de vigilance la fragilité, l'isolement ou le handicap. #existe-t-il un répertoire communal et départemental des associations pouvant être proposées aux seniors ou aux familles pour le quotidien ou en cas de coup dur? ( visites ou coups de fil bénévoles, courses etc.) Ces associations sont- elles connues des seniors et a-t-on sollicité ces derniers par ex pour y être bénévole ? # le service de transport à la demande quand il est mis en place beneficie-t-il d'un véhicule adapté aux personnes grimpant difficilement à bord? Le chauffeur est-il formé à ne pas presser les usagers lors des prises en charge? En bref, les personnes ayant besoin d'une attention particulière des services de l'Etat mériteraient d'être repérées et rejointes dans leurs besoins afin d'éviter de perdre les ´invisibles'.
0
Virginie
user avatar
17 mars 2021 -21H03
Y a-t-il un suivi pour les personnes fragilisées et maintenues à domicile: est-il vérifié si la famille est présente ou défaillante? Le senior est-il en souffrance ? Bien traité par sa famille? Bien traité par le service à domicile? Les doléances sont-elles entendues? Traitées par un soutien psychologique si besoin ou par une évaluation du service à domicile ou par une enquête sur l'environnement familial?
0
Angèle Delaplace
user avatar
18 mars 2021 -15H08
Afin de maintenir le plus longtemps possible nos seniors à domicile il est important de mettre en place un réseau formé de personnes qualifiées ,de bénévoles ,de salariés ,d’associations qui tous ensemble permettront de lutter contre l’isolement de la personne âgée et garantir son maintien à domicile tout cela avec son accord et celui de ses proches Actuellement il en existe déjà mais il en faut encore plus et surtout il y a un manque de communication entre les différents services proposés .
4
Alfred Dufresne
user avatar
18 mars 2021 -22H12
Pour les personnes âgées je pense qu il serait souhaitable que les elus deputes senateurs devraient effectuer un stage de 15 jours dans les ehpad ces mouroirs , ensuite developer dans les communes " partenaria " ce n est peu être pas le bon mot Mais exemple un fichier des personnes qui pourraient se rendre en visite chez des personnes âgées aides pour les courses ou papiers et une surveillance avec les organismes sociaux de la ville ce serait déjà bien
0
CAROLINE PICHOT
user avatar
23 mars 2021 -14H07
Bonjour, Beaucoup de personnes âgées veulent rester chez elles car elles ont leurs repères, leurs familles, les amis, les voisins … mais surtout les souvenirs ce qui est important pour eux … Pour les aider, il faudrait embaucher plus de personnels soignants pour les accompagner pour leurs soins, embaucher plus de personnels pour les accompagner, courses, ménages, repas, promenades … Malheureusement, nous sommes dans un monde devenu digital, on devrait former les personnes âgées sur les téléphones portables ou tablettes pour qu'elle aient plus de nouvelles, de contacts de leur famille, enfants, petits enfants … ce qui est très important … J'ai une multitudes d'idées mais je ne peux pas toutes les citer ...
1
Bertrand Vanhoutte
user avatar
23 mars 2021 -15H32
Notre association (Liens d'Amitié à Vernon) œuvre de son mieux sur le territoire pour alléger la solitude des personnes vivant chez elles, par des visites (actuellement gênées par le confinement). Le département s'est déjà saisi de nombreuses problématiques, ce qui est un point fort. Je ne vais pas les passer ici en revue, encourageant seulement le département à amplifier son action. Un exemple : le programme MonaLisa semble s'être un peu encalminé dans les protocoles et les procédures, semblant donner plus de temps à des réunions successives qu'à démontrer une efficacité. Tout cela est devenu lent et semble faire un peu du "sur place". Je voudrais surtout encourager à retrouver et à accroître un dynamisme qui s'est un peu essoufflé. Enfin, il est urgent d'aider le bénévolat, qui s'essouffle lui aussi, à trouver un nouvel allant.
0
D'ACCORD
hortense pigeon voir sa fiche
23 mars 2021 -16H05
Maintenir les personnes âgées à leur domicile le plus longtemps possible avant l'entrée dans un EHPAD doit être une priorité pour le département. Il faut absolument que les intervenants à domicile soient des personnes qualifiées et motivées et ayant le soin de nos aînés.
1
Monique CORNU
user avatar
28 mars 2021 -20H18
Bonjour , essayons de réhabiliter des structures déjà existantes dans nos communes afin de pouvoir y créer des lieux d’accueil pour nos seniors Des « maisons » pouvant accueillir entre 6 à 8 personnes Ainsi à l’échelle d’un territoire nous pourrions essayer de mutualiser des équipes de personnels soignants . Cela pourrait éviter aux personnels soignants de passer une trop grande partie de leur temps de travail dans les transports et permettre à ces personnes d’être plus à l’écoute de leurs patients Multiplier les petites structures plutôt que bâtir des trop grandes structures
4
Benjamin Desgardin
user avatar
14 avril 2021 -14H02
Bonjour, En accord avec les échanges précédent, avoir une maison départemental permettant de mettre en avant l'aménagement de son logement pour permettre d'y rester plus longtemps sans risque me semble déjà une belle opportunité. elle serait un lieu de visite, d'apprentissage pour le citoyen mais aussi pour le secteur de la construction qui pourrait prendre connaissance des dernières innovations. enfin le maintien à domicile n'est souvent possible qu'en raison d'assistance de SAAD ou SIAD. Un financement adéquat de ces structures est nécessaire.
4
Laurent Bastit
user avatar
23 avril 2021 -15H44
Tout à fait d’accord avec Hervé HERRY des structures d’accueil légères existent de longue date dans d’autres pays (Canada notamment). Des résidences inter générationnelles existent également. Les seniors ont à offrir aux jeunes ce qu’il leur reste le plus, l’expérience et le moins, du temps. Chacun pourra y trouver son compte
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier