Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

Protection de l’enfance

Protéger et accompagner plus de 2 400 enfants

Jamais le Département n’a eu autant d’enfants placés sous sa protection. Pour s'occuper des plus de 2 400 enfants qui lui ont été confiés (dans 80% des cas, sur décision judiciaire), le Département et son service de l’Aide Sociale à l’Enfance ont dû se montrer vigilants, réactifs, innovants.

Davantage de familles d’accueil recrutées. Plutôt que de multiplier les structures collectives, le Département a fait le choix du cocon familial et a recruté davantage de familles d’accueil pour prendre en charge environ 550 enfants de plus en 5 ans. Actuellement, 68 % des enfants confiés à l’ASE le sont chez un assistant familial. Les autres sont hébergés et suivis en structures collectives.

Mother and happy baby girl at home looking at book

Des familles et des foyers davantage contrôlés. Parce que les enfants qui nous sont confiés doivent grandir en toute sécurité, des mesures de renforcement des contrôles au sein des structures publiques ou privées qui accueillent des enfants placés ont été mises en place. Ces deux dernières années, le Conseil départemental a ainsi procédé à 5 retraits et non-renouvellement d’agrément pour des assistants familiaux et 9 enquêtes administratives ont été diligentées, entraînant deux fermetures de structures d’accueil collectives.

Les jeunes adultes accompagnés. Lorsque les enfants placés fêtent leurs 18 ans, le Département continue de les accompagner. En 2021, 245 jeunes de l’Eure vont atteindre leur majorité. Parmi eux, 160 ont d’ores et déjà contractualisé un contrat “jeune majeur” avec les services de l’Aide Sociale à l’Enfance. Ce contrat “jeune majeur” leur permet de bénéficier d’une prise en charge des frais de logement, alimentaires, de transport, de scolarité ou d’apprentissage et un accompagnement éducatif. Ce contrat, signé pour une période qui peut varier entre 6 mois à un an, est renouvelable en fonction de la situation du jeune.

Des bras familiers pour les nourrissons. La “pouponnière” départementale qui existait au sein du Foyer Départemental de l’Enfance a été transformée. Désormais, les nourrissons qui sont accueillis au Foyer de l’enfance n’y passent que quelques jours et, après avoir été observés par une équipe pluridisciplinaire, sont confiés à des familles. Auparavant, des nourrissons restaient parfois jusqu’à un an dans la pouponnière du Foyer de l’Enfance. Ce n’était pas normal ; personne ne voudrait voir son enfant rester 24H / 24H dans une crèche ou une structure collective.

Prévention de l’autisme. La Protection Maternelle et Infantile (PMI) du Département de l’Eure accompagne gratuitement les familles. En 2018, 10 500 enfants (0-6 ans) ont été vus en permanence infirmière. Depuis avril 2019, la PMI de l’Eure, déjà spécialisée dans le repérage des troubles neuro-développementaux, a été la première en France à être habilitée par l’ARS à poser le diagnostic des troubles de l’autisme (9 enfants détectés).

Le suivi éducatif à domicile privilégié. Plutôt que de placer les jeunes qui posent des difficultés au sein de leur famille, le Département a développé des mesures à domicile. Un éducateur vient aider les parents en difficulté dans leurs missions et éviter qu’une mesure de placement ne soit prise. Ce sont 259 familles qui sont ainsi accompagnées.

Des solutions innovantes pour les MNA. En quelques années, le Département a dû accueillir plus de 400 Mineurs Non Accompagnés. Pour faire face à cet afflux, une solution d’hébergement en semi-autonomie a été mise en place pour 250 jeunes qui ne posent pas de difficulté et sont suivis par des éducateurs.