Skip to content

Plateforme de participation citoyenne

LES 90 ENGAGEMENTS POUR L’EURE

LES 90 ENGAGEMENTS POUR L'EURE

VIVRE EN SÉCURITÉ

ENGAGEMENT N°1 : UN PLAN ANTI CAMBRIOLAGE EFFICACE

Plus de 5 cambriolages sont commis chaque jour dans l’Eure, ça suffit !  Le Département aidera financièrement les communes à déployer massivement des systèmes de vidéoprotection pour dissuader les cambrioleurs et aider gendarmes et policiers à résoudre les enquêtes.

ENGAGEMENT N°2 : DES POLICIERS MUNICIPAUX PLUS NOMBREUX ET MIEUX ÉQUIPÉS

Les communes qui souhaitent créer des polices municipales seront aidées financièrement par le Département. Leurs équipements (véhicules, uniformes, arsenal) pourront aussi être partiellement pris en charge.

ENGAGEMENT N°3 : 100% DES HALLS ET CAGES D’ESCALIERS SÉCURISÉS POUR 22 000 LOGEMENTS

Dégradation, intimidation, trafic, sentiment d’insécurité, on doit pouvoir rentrer tranquillement chez soi lorsqu’on habite dans un logement collectif ! Toutes les entrées et tous les halls des immeubles de MonLogement27 et des bailleurs sociaux partenaires du Département seront sécurisés (digicode, vidéoprotection).

ENGAGEMENT N°4 : 2200 POMPIERS MIEUX ÉQUIPÉS ET MIEUX PROTÉGÉS EN INTERVENTION

En six ans, avec l’achat de camions de grande capacité, de matériels de pointe (drones) et la reconstruction de casernes, la donne de la sécurité incendie a déjà changé. Nous continuerons de reconstruire des casernes et de moderniser les équipements, pour mieux protéger les Eurois et mieux sécuriser les pompiers en intervention.

ENGAGEMENT N°5 : CRÉER UNE CELLULE DÉPARTEMENTALE DE GESTION DES CRISES ENVIRONNEMENTALES OU SANITAIRES

En cas d’inondation, d’accident industriel, de catastrophes naturelles ou encore de crises sanitaires, une cellule départementale viendra, en appui de l’Etat, au soutien direct aux habitants. Cette cellule assurera une aide post-sinistre des victimes, en les épaulant dans la gestion du relogement, des démarches administratives et dans la constitution des dossiers de remboursement par les assurances.

ENGAGEMENT N°6 : DES ROUTES ENCORES PLUS SÛRES 

40 morts en 2014 sur les routes de l’Eure, 29 tués en 2020. C’est mieux, mais ça reste beaucoup trop. Intersection dangereuse, vitesse trop élevée dans les centre-bourgs, le Département financera davantage d’aménagements pour améliorer la sécurité routière.

ENGAGEMENT N°7 : AIDER LA SPA DE L’EURE – Idée l’Eure C’est Vous ! 

La façon dont on traite les animaux dit beaucoup de notre société et de nos valeurs. Nous soutiendrons la rénovation du refuge de la SPA de l’Eure, pour soigner et recueillir les animaux abandonnés.

ENGAGEMENT N°8 : FACE AU RISQUE INCENDIE : ÉGALITÉ VILLE/CAMPAGNE !

La sécurité des habitants contre le risque incendie mobilise le Département. En campagne, beaucoup de villages n’ont toujours pas de réseau de défense incendie qui permet aux pompiers de “brancher” leurs camions-pompes pour circonscrire un début d’incendie. 10 M€ ont donc été débloqués par le Département pour mieux sécuriser ces communes. Nous poursuivrons ces efforts pour que TOUS les Eurois, en ville comme en campagne, soient mieux protégés contre le risque incendie.

ENGAGEMENT N°9 : DOUBLER LES MOYENS POUR PRÉVENIR LA RADICALISATION

Le Département a créé, dès 2016, une cellule de prévention de la radicalisation ; la première en France. Celle-ci a déjà permis de signaler aux services de police 41 individus suspectés d’être dans un processus de radicalisation. Nous irons plus loin, en doublant les moyens de cette structure et en menant encore plus d’actions de sensibilisation auprès des collégiens.

ENGAGEMENT N°10 : OUVRIR UN SERVICE DÉPARTEMENTAL DE PROTECTION ET D’ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES

Homophobie, racisme, violences faites aux femmes, harcèlement scolaire, ça suffit !  Pour faire face à la recrudescence des violences et à la détresse des victimes, nous créerons un service départemental de protection et d’accompagnement des victimes qui concentrera des moyens humains (assistante sociale, psychologue, avocat, éducateur) et matériels (aide financière d’urgence, hébergement d’urgence des victimes de violences intrafamiliales) d’envergure.  

NOTRE SANTÉ D'ABORD

ENGAGEMENT N°11 : CRÉATION D’UNE BOURSE POUR LES ÉTUDIANTS EUROIS EN MÉDECINE – Idée l’Eure C’est Vous !

Les jeunes Eurois les plus brillants doivent être encouragés à suivre de hautes études. Pour ceux qui choisissent de devenir médecin, une bourse spéciale de 20 000 € leur sera proposée, à la condition expresse qu’ils s’engagent à exercer dans l’Eure pendant au moins 5 ans. Un contrat sera signé entre eux et le Département, pour garantir le respect des engagements pris. Cette bourse aidera à la fois de jeunes étudiants eurois dans leur cursus, mais aussi le département, qui souffre d’un manque de médecins. 

ENGAGEMENT N°12 : 10 MÉDICOBUS POUR AMÉLIORER L’ ACCÈS AUX SOINS 

Vous n’en pouvez plus de vivre dans un désert médical et la situation s’aggrave depuis des années. Bien qu’il n’en soit pas responsable, le Département prend l’initiative : 10 médicobus circuleront sur tout le territoire et permettront aux Eurois d’avoir plus facilement accès aux soins, notamment en zones rurales.

ENGAGEMENT N°13 : POURSUIVRE LES EXPÉRIMENTATIONS EN TÉLÉMÉDECINE

Puisqu’il est très difficile d’attirer et de fixer de nouveaux médecins dans l’Eure, il faut alors faire le pari clair de la télémédecine, en aidant les communes à ouvrir des cabines (CMS / pharmacie / Ehpad) de consultation équipées et connectées. Le Département a investi plus de 200 M€ dans le déploiement de la fibre optique et du Très Haut Débit ; ce réseau doit servir aussi à améliorer l’accès aux soins pour tous les Eurois.

ENGAGEMENT N°14 : NÉGOCIER UNE MUTUELLE DE SANTÉ DÉPARTEMENTALE POUR LES EUROIS – Idée l’Eure C’est Vous !

 Le Département va négocier pour les Eurois, une complémentaire santé à tarif préférentiel. Le meilleur moyen de faciliter l’accès aux soins à tous les Eurois, tout en limitant l’impact financier pour les ménages.

ENGAGEMENT N°15 : UN PROGRAMME DE DÉTECTION PRÉCOCE DE L’AUTISME 

Trop souvent, le diagnostic de l’autisme n’est pas posé suffisamment tôt, c’est-à-dire avant l’âge de trois ans. Pourtant, grâce à un diagnostic précoce, les parents peuvent comprendre pourquoi l’enfant présente un comportement inhabituel et agir d’autant mieux avec lui. L’intervention précoce peut aussi diminuer les symptômes secondaires, tels que les comportements destructeurs et l’automutilation. Dans toutes les structures de Protection Maternelle Infantile du Département, des tests seront réalisés pour dépister précocement les cas d’autisme.

PROTÉGER LES PLUS FRAGILES,
GARANTIR LA JUSTICE SOCIALE

ENGAGEMENT N°16 : FRAUDE AUX AIDES SOCIALES, NE RIEN LÂCHER

Certains ont 100 000 € sur leur compte en banque et touchent le RSA, alors que d’autres y ont droit, mais ne le demandent pas. Nous ne trouvons pas cela normal. En resserrant les contrôles, le Département a récupéré plus de 3 M€ en cinq ans. Nous poursuivrons dans cette voie et affinerons les mesures de contrôle. C’est une question de justice sociale.

ENGAGEMENT N°17 : OUVRIR UNE MAISON DE L’ENFANT ET DE LA FAMILLE

Cette structure innovante permettra de conjuguer les compétences et de concentrer les ressources, en associant les différents professionnels du champ de la santé et de l’enfance (Protection Maternelle Infantile, médecine scolaire, santé mentale, Aide Sociale à l’Enfance) en appui et association au soutien à la parentalité. Avec un tel projet de soutien éducatif, nous serons en pointe, nous serons un Département pilote.

ENGAGEMENT N°18 : CRÉER UNE CELLULE D’AIDE À LA PARENTALITÉ

Pour intervenir directement au domicile des parents en difficulté dans l’éducation de leurs enfants, une cellule d’aide à la parentalité sera créée. C’est en intervenant en amont que l’on règlera les problèmes et que l’on permettra à la cellule familiale de surmonter les épreuves et les moments de tension.

ENGAGEMENT N°19 : ACCOMPAGNER LES JEUNES MAMANS ISOLÉES

Les jeunes mamans (mineures ou majeures) se retrouvent parfois dans des situations de détresse intolérable. Des familles d’accueil seront spécialement sélectionnées et formées pour accueillir ces jeunes mamans désemparées et leur redonner un cocon familial pour bien démarrer dans cette nouvelle vie.

ENGAGEMENT N°20 : RENFORCER LA FORMATION DES ASSISTANTES MATERNELLES EN FAMILLE D’ACCUEIL

Cette formation aura un seul objectif : améliorer la prise en charge, la sécurité et l’épanouissement des nourrissons et des jeunes qui sont confiés aux assistantes maternelles et familles d’accueil.

ENGAGEMENT N°21 : HANDICAP : FACILITER LA VIE AU QUOTIDIEN ET AIDER LES FAMILLES

Labellisé « 100% inclusif », le Département doit passer la vitesse supérieure sur les enjeux de handicap. Faciliter l’accès aux droits, renforcer le soutien aux familles et aux aidants sont autant de pistes qui seront explorées durant le prochain mandat départemental.

ENGAGEMENT N°22 : AMÉLIORER L’ACCÈS AUX LOGEMENTS POUR LES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE 

Un programme « Bien chez soi » initié avec les principaux bailleurs du Département pourrait être lancé, pour augmenter rapidement le nombre de logements adaptés. 

SENIOR, VIEILLIR EN DOUCEUR

ENGAGEMENT N°23 : 140M€ POUR EN FINIR AVEC LES MAISONS DE RETRAITE D’UN AUTRE TEMPS

Vous avez peur, pour vous ou vos parents, de finir votre vie dans une maison de retraite digne du début du siècle dernier ? Des travaux ont déjà été faits, mais il reste encore trop d’établissements vétustes. Un nouveau plan d’investissements de 140 M€ sera donc lancé pour reconstruire des établissements modernes, confortables, climatisés et connectés.

ENGAGEMENT N°24 : POUVOIR RESTER CHEZ SOI ET VIEILLIR EN DOUCEUR

Vous êtes retraité et, naturellement, vous voulez vivre paisiblement chez vous le plus longtemps possible. En cas de perte d’autonomie, l’intervention d’une aide à domicile ou l’adaptation de votre logement peuvent vous aider. Le maintien à domicile des personnes âgées sera notre priorité.

ENGAGEMENT N°25 : AIDER LES PROJETS DE COHABITATION SENIORS OU INTERGÉNÉRATIONNELS

Lorsque le maintien à domicile n’est plus possible, il existe des offres de logements alternatives pour les seniors, comme la colocation qui permet de briser la solitude, de créer de l‘entraide et d’être rassurés. Ces colocations seniors sont une solution supplémentaire dans le parcours de vie et seront encouragées. L’habitat intergénérationnel sera, lui aussi, dynamisé.

Engagement N°26 : Impulser le programme « Comme à la maison »

L’objectif : permettre à des personnes âgées d’être accueillies dans une famille plutôt qu’en maison de retraite. La multiplication de ces familles d’accueil permettra de créer une nouvelle étape entre le domicile et la maison de retraite et ainsi, de mieux correspondre aux étapes progressives de la perte d’autonomie.    

ENGAGEMENT N°27 : CRÉER UN “BUS SERVICES 27”

On a bien vu, lors de l’épisode de confinement, tout l’intérêt pour les seniors et leurs familles de savoir utiliser les réseaux sociaux et les applications vidéo. Un bus connecté circulera pour former les seniors à l’utilisation des applis et des outils numériques. Des ateliers numériques seniors itinérant dans chaque EHPAD et club des anciens seront aussi proposés. Ce bus-services pourra aussi être un guichet d’informations de proximité du Département.

ENGAGEMENT N°28 : UN “SERVICE RELAIS” POUR OFFRIR DES PLAGES DE RÉPIT AUX AIDANTS FAMILIAUX

Plus de 30 000 Eurois interviennent quotidiennement auprès d’un proche en perte d’autonomie. Ils doivent, eux-aussi, être aidés pour « tenir » dans la durée. Les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer, Parkinson ou apparentée sont souvent désorientées et épuisent leur entourage familial. Pour soulager les aidants et leur offrir des plages de répit (pour la journée, le week-end ou quelques jours), nous expérimenterons un service “Relais des Aidant” ; un professionnel formé ira au domicile pour prendre le relais de l’aidant et lui permettre de “souffler” un peu.

ENGAGEMENT N°29 : UN “PASS ACTIVITÉ CULTURE” POUR LES PLUS DE 70 ANS

La santé des seniors passe aussi par une retraite active. Un « pass activités-culture » sera créé pour

qu’ils puissent bénéficier d’activités sportives et culturelles à prix réduits.

PROTÉGER NOS PAYSAGES ET NOTRE
CADRE DE VIE

ENGAGEMENT N°30 : DÉFENDRE NOS PAYSAGES ET LA BIODIVERSITÉ

L’atout n°1 de l’Eure, c’est la qualité de son cadre de vie. D’après vous, pourquoi les Parisiens se ruent-ils sur les biens immobiliers en vente ? C’est parce que nous vivons dans un cadre naturel exceptionnel. Nos paysages, nos forêts, nos vallées sont nos trésors. Nous doublerons le budget consacré à la préservation de nos paysages, de la biodiversité, de la restauration des mares, des haies et du bocage eurois. Il s’agit d’une priorité pour conserver les paysages de nos campagnes, mais aussi pour protéger la flore et la faune sauvage. 

ENGAGEMENT N°31 : FAIRE CONNAÎTRE ET RAYONNER NOS ESPACES NATURELS SENSIBLES

Méconnus, trop peu accessibles et trop peu visités. 38 sites au patrimoine naturel remarquable sont gérés par le Département, mais ils souffrent d’un déficit de notoriété. Il faut leur donner du sens, renforcer leur signalisation, augmenter les visites et les animations, leur donner un nom plus explicite. L’objectif : faire du magnifique « Marais Vernier » notre Yellowstone.

ENGAGEMENT N°32 : SAUVEGARDER NOTRE PATRIMOINE NATUREL ET HISTORIQUE

Il faut parfois aussi investir… pour le passé. 350 églises rurales et patrimoines locaux ont déjà été sauvés avec le programme Mon Village, mon Amour. Nos églises, nos lavoirs, toutes nos vieilles pierres sont une part de nos racines, de notre identité, de notre richesse culturelle et sont aussi un important levier d’attractivité touristique pour notre département. Ce programme de restauration du patrimoine de nos villages est un grand succès, il sera poursuivi !

ENGAGEMENT N°33 : PROTÉGER LA RESSOURCE EN EAU

L’eau est un bien précieux qui ne doit pas être gaspillé. Le Département veillera à protéger la ressource, garantir sa qualité et s’assurer que son prix soit accessible à tous partout sur le territoire.  

PENSER À LA PLANÈTE, VOIR PLUS LOIN POUR NOS ENFANTS

ENGAGEMENT N°34 : UNE NAISSANCE UN ARBRE

La qualité de l’air, c’est aussi la qualité et la quantité de nos massifs forestiers qui « piègent » le CO2. Pour un département plus vert et où on respire sainement, le Département nouera, avec l’Office National des Forêts, un partenariat fort et multipliera les opérations de reforestation.  Plus symboliquement, dans l’Eure, dès cette année, un arbre sera planté pour chaque nouvelle naissance.

ENGAGEMENT N°35 : MOINS DE BÉTON, PLUS DE NATURE

Pour nous, c’est évident, s’il faut construire, il vaut mieux le faire sur des sites industriels abandonnés ou des friches de centre-bourg, plutôt que de bétonner des terres agricoles ! Pour chaque nouveau programme immobilier, le Département exigera que l’utilisation des friches soit priorisée. Il imposera aussi des espaces verts conséquents pour toute nouvelle construction.

ENGAGEMENT N°36 : CRÉATION D’UN BONUS FRICHE POUR LES EPCI

Il faut reconstruire la ville sur la ville et réinvestir les nombreux sites industriels abandonnés et les « dents creuses » des centre-bourgs, plutôt que de bétonner et étendre nos aires urbaines au détriment des terres cultivables. Un “bonus friche” sera donc créé pour accompagner davantage les EPCI dans leurs projets, qui prennent ce parti vertueux, mais souvent plus coûteux. Le développement durable ne se décrète pas. Il s’encourage et se construit.

ENGAGEMENT N°37 : FAIRE DE L’EURE UNE TERRE D’EXPÉRIMENTATION POUR LES CONSTRUCTIONS DURABLES

Sur la construction des logements, le département doit devenir une terre d’innovation en soutenant les projets durables et qui utilisent des matériaux durables et produits localement (bois, terre, chanvre, paille). Chaque année, un projet d’architecture durable et particulièrement original sera soutenu par le Département. Encourager la construction de logements mieux isolés et plus sobres en énergie, c’est bon pour l’environnement et bon pour les locataires, qui verront leurs charges baisser.

ENGAGEMENT N°38 : SOUTENIR LA PRODUCTION D’ÉNERGIE RENOUVELABLE

Ceux qui portent des projets de production d’énergie propres seront aidés par le Département (bonus « Energie verte » dans les contrats de territoire) dès lors que l’intercommunalité et la commune accueillantes soutiennent le projet.

ENGAGEMENT N°39 : CRÉER UN PRIX DÉPARTEMENTAL “INITIATIVE VERTE”

Un prix départemental sera créé pour récompenser les acteurs économiques, les communes, les particuliers qui ont impulsé des actions innovantes et particulièrement bonnes pour notre environnement. La dynamique verte doit être encouragée et être davantage mise en lumière.

ENGAGEMENT N°40 : AIDER LA CRÉATION DE RESSOURCERIES

Les ressourceries créent des emplois en insertion et s’inscrivent dans une dynamique de développement durable. Leur création sera encouragée.

ENGAGEMENT N°41 : ENCOURAGER LES JARDINS PARTAGÉS

Le soutien au réseau des épiceries sociales et solidaires doit être renforcé, tout comme les projets de jardins partagés alimentaires, qui relèvent à la fois de la solidarité et du développement durable.

ENGAGEMENT N°42 : SUBVENTIONNER LES RÉCUPÉRATEURS D’EAU DE PLUIE POUR LES PARTICULIERS

Utiliser l’eau de pluie pour arroser son potager ou son jardin est une façon responsable d’économiser l’eau potable. Le Département aidera tous les particuliers qui veulent installer des récupérateurs d’eaux pluviales.

ENGAGEMENT N°43 : “INITIATIVE VERTE JEUNE” 

3 000 € dans chaque collège pour réaliser, durant l’année scolaire, un projet durable et novateur décidé par les jeunes.

CONSOMMER LOCAL ET AIDER NOS AGRICULTEURS

ENGAGEMENT N°44 : MANGEONS LOCAL – Idée l’Eure C’est Vous !

Consommer des produits locaux, c’est bon pour notre santé mais aussi pour nos agriculteurs, qui doivent vivre décemment de leur travail. Sur les circuits-courts, nous irons beaucoup plus loin, avec les acteurs de la restauration collective (cantines scolaires, maison de retraite…) et la vente aux particuliers. Le Département interviendra auprès de tous les acteurs pour que dans les « cantines » on mange, si ce n‘est 100 % eurois, au moins 100 % normand. 

ENGAGEMENT N°45 : FORMER LES PRODUCTEURS LOCAUX À VENDRE EN LIGNE

En partenariat avec la Chambre d’agriculture, des formations complètes seront mises en place pour permettre aux producteurs d’apprendre à vendre en ligne.

ENGAGEMENT N°46 : CRÉER UNE CELLULE D’APPUI À LA CONSOMMATION LOCALE

Un accueil départemental unique sera créé pour permettre à tous les producteurs volontaires de développer rapidement la vente locale de leurs produits.  

ENGAGEMENT N°47 : FACILITER L’ACCÈS AUX EXPLOITATIONS AGRICOLES POUR LES EUROIS

Il s’agit de faire découvrir les productions locales et ceux qui travaillent la terre. Des opérations « fermes ouvertes » régulières seront organisées pour faire reculer l’agribashing et faire progresser la connaissance des pratiques réelles de nos agriculteurs. Des opérations grand public, pour susciter l’envie de consommer local.

ENGAGEMENT N°48 : ACCOMPAGNER LA CRÉATION D’UNE LÉGUMERIE

En lien avec la Chambre d’agriculture, nous aiderons à la création d’une légumerie, pour permettre aux agriculteurs de transformer leurs productions agricoles locales et les rendre plus facilement accessibles aux circuits-courts et à la commercialisation.

ENGAGEMENT N°49 : SOUTENIR LA FILIÈRE LIN ET EN FAIRE L’EMBLÈME DU DÉPARTEMENT

Culture 100 % durable, sans irrigation, sans herbicide chimiques et sans déchets, le lin est LA production agricole star du territoire eurois. Avec près de 16 000 hectares cultivés, l’Eure pèse, à elle seule, 17% des surfaces européennes. Plus impressionnant : sur les 130 000 tonnes de fibres longues qui sont produites dans le monde, 30% sont produites dans l’Eure. Il faut donc faire du lin, un marqueur de territoire à part entière et de cette délicate fleur bleue, notre emblème.

MOBILITÉS DOUCES : CHANGER D'ÈRE

ENGAGEMENT N°50 : DÉVELOPPER LE CO-VOITURAGE ET CONSTRUIRE DES AIRES PLUS VERTES

La construction d’aires de covoiturages ne doit plus se concentrer près des échangeurs autoroutiers. Des aires doivent aussi être créées sur des trajets intra-départementaux. Ces aires seront plus vertes et conçues pour limiter au minimum l’imperméabilisation des sols. Elles seront aussi vidéoprotégées et équipées de bornes de recharge électrique.

ENGAGEMENT N°51 : L’ AUTOPARTAGE SERA EXPÉRIMENTÉ

Pour aider à la mobilité et à l’insertion des jeunes et des plus modestes, le Département expérimentera des solutions d’autopartage. Ces voitures en libre-service seront un bon moyen de faire baisser le nombre de véhicules en circulation et d’améliorer la qualité de l’air.

ENGAGEMENT N°52 : SOUTENIR L’USAGE DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES

Plus de véhicules électriques = moins de pollution, un air plus pur, un environnement moins bruyant. Pour que les véhicules électriques deviennent majoritaires, il faut que recharger son véhicule soit facile et qu’il y ait donc des bornes de recharges rapides partout ; davantage de bornes de recharges seront déployées sur tout le département pour accélérer la transition.

ENGAGEMENT N°53 : UNE “PRIME VÉLO ÉLECTRIQUE” DE 200€ – Idée l’Eure C’est Vous !

Mise en place d’une prime de 200€ pour l‘achat d’un vélo à assistance électrique acheté chez un revendeur installé sur le territoire de l’Eure (offre limitée à 10 000 bénéficiaires). Cette aide à l’acquisition d’un vélo électrique pour chaque foyer permettra d’accélérer le changement dans nos habitudes de déplacement. Le vélo, c’est bon pour notre santé et notre environnement. 

ENGAGEMENT N°54 : MULTIPLIER PAR 3 LE NOMBRE DE KILOMÈTRES DE VOIES CYCLABLES D’ICI À 2028

Soyons cohérents, si nous voulons prendre un virage environnemental, nous devons changer notre façon de nous déplacer. Pour encourager cette transition, le nombre de kilomètres de voies cyclables sera donc multiplié par 3 d’ici à 2028.

ENGAGEMENT N°55 : UTILISER DES REVÊTEMENTS DE CHAUSSÉE INNOVANTS ET ÉCONOMES EN RESSOURCES

Les 4 200 kilomètres de routes départementales qui sillonnent l’Eure seront progressivement rénovées, en utilisant des matériaux plus verts et innovants.

ENGAGEMENT N°56 : CRÉER DE PLUS EN PLUS DE VOIES DÉDIÉES ET PROTÉGÉES SUR LES CHAUSSÉES

Pour mieux protéger les personnes à mobilité réduite, les cyclistes et tous ceux qui utilisent des engins de déplacement personnels électriques (trottinettes, hoverboard, monoroue, gyropode), les voies dédiées seront privilégiées dans les aménagements en milieu urbain.   

ENGAGEMENT N°57 : LANCER UN NOUVEAU PLAN PLURIANNUEL D’INVESTISSEMENTS ROUTIERS

Même si les déplacements doux doivent être encouragés et facilités, difficile dans l’Eure de se déplacer sans voiture pour des milliers d’Eurois qui habitent en campagne. L’entretien et la rénovation des routes restent donc prioritaires et leur bon état est la première condition à remplir, si l’on veut améliorer la sécurité routière. Un nouveau budget exceptionnel sera donc dégagé par le Département pour la période 2021-2028. Le plan de la rénovation des 700 ouvrages d’art démarré en 2016 sera poursuivi. 

ENGAGEMENT N°58 : CONSTITUER UNE FLOTTE DÉPARTEMENTALE DE VÉHICULES QUI ROULENT AU CARBURANT VERT OU À L’ ÉLECTRICITÉ

La flotte de véhicules techniques du Département devra progressivement passer au carburant vert à base de colza local. Déjà, le parc des voitures électriques s’est considérablement accru ces dernières années. Tout le monde doit “rouler plus propre” et le Département doit donner l’exemple. 

ENGAGEMENT N°59 : ÉTUDIER LA MISE EN SERVICE D’UNE “NAVETTE FERROVIAIRE PROPRE” EVREUX – ROUEN

Il n’est pas normal que l’Eure n’ait aucune connexion ferroviaire avec la capitale normande. Les Eurois qui travaillent ou font leurs études à Rouen doivent pouvoir s’y rendre quotidiennement sans difficultés. La réouverture de la ligne Evreux-Rouen sera étudiée avec, pourquoi pas, une solution d’une automotrice à hydrogène “zéro émission”.

ATTRACTIVITÉ, ÉCONOMIE,
EMPLOI, INSERTION

ENGAGEMENT N°60 : DOUBLER LES MOYENS DE JOB27

Avec l’argent repris aux fraudeurs du RSA, le Département a créé Job27, une agence de reprise d’activité dédiée aux seuls allocataires du RSA, pour les aider à retrouver le chemin de l’emploi. Un terrible choc économique et social nous attend au sortir de la crise sanitaire, il faut donc redimensionner nos dispositifs en doublant les moyens alloués à Job27 et en se rapprochant du monde des entreprises pour créer des partenariats efficaces.

ENGAGEMENT N°61 : UNE AIDE FINANCIÈRE D’URGENCE POUR LES 18-25 ANS – Idée l’Eure C’est Vous !

Durant cette crise sanitaire, les seniors paient un lourd tribut humain, mais beaucoup de jeunes sont également en très grande difficulté financière, notamment les 18-25 ans qui n’ont aucun droit. Pour aider nos jeunes, le Département lancera un dispositif expérimental, Un jeune, un projet pour qu’ils ne perdent pas pied et réussissent leur insertion professionnelle en sortie de crise ; 100 jobs d’été seront aussi proposés en juillet-août dans les services du Département.

ENGAGEMENT N°62 : CONTINUER D’INVESTIR POUR SOUTENIR L’EMPLOI

Le saviez-vous ? Avec ses constructions de collèges, ses travaux routiers et le milliard d’euros de travaux qu’il cofinance, le Département est le 1er client du BTP et de centaines d’entreprises. Autrement dit : il faut absolument continuer de gérer sainement les finances du Département pour garantir du travail à des milliers d’Eurois.

ENGAGEMENT N°63 : VALORISER LES ENTREPRISES INCLUSIVES

Il faut favoriser l’accès à l’emploi des Personnes à Mobilité Réduite. Pour récompenser et encourager les entreprises, le Département distinguera chaque année les plus inclusives, celles qui ont fait le pari de la solidarité. 

ENGAGEMENT N°64 : FAIRE DU TOURISME UN ATOUT ÉCONOMIQUE

L’Eure est encore trop timide, alors que ses atouts sont nombreux. Giverny rayonne dans le monde, l’Eure doit suivre le même chemin ! Patrimoine, nature et villages remarquables sont recherchés par les touristes. Pour faire rayonner son identité et faire connaître son nom, le Département va lancer de grands investissements pour redonner un nouvel élan aux sites d’intérêts touristique de l’Eure.

VILLE, CAMPAGNE : TOUS ÉGAUX !

ENGAGEMENT N°65 : 40M€ POUR AIDER LES COMMUNES À RÉNOVER LEURS ÉCOLES

L’avenir de nos enfants n’a pas de prix. La reconstruction de dizaines de collèges obsolètes ne suffit pas, les écoles primaires ont aussi besoin de travaux. En trois ans, 250 chantiers ont été cofinancés pour 20 M€. Nous doublerons ce budget pour que, partout dans l’Eure, les enfants aient tous de bonnes conditions de travail et les meilleures chances de réussite scolaire.

ENGAGEMENT N°66 : TRÈS HAUT DÉBIT : VILLE/CAMPAGNE, TOUS CONNECTÉS !

Fin 2023, le Très Haut Débit sera accessible sur tout le département. Là encore, il n’y a pas eu de distinguo entre ville et campagne. Habitant d’une ville ou d’un petit hameau isolé, tous les Eurois auront le même niveau de service internet. Télétravail, télémédecine seront possibles partout. Les transitions écologiques et numériques vont de pair !

ENGAGEMENT N°67 : DÉVELOPPER LES TÉLÉSERVICES

Pour simplifier la vie des usagers, réduire les déplacements et raccourcir les délais de traitement des dossiers (AP, PCH, etc.), les téléservices continueront d’être développés au Conseil départemental et dans tous ses satellites.

ENGAGEMENT N°68 : AIDER LES COMMERCES MULTISERVICES EN RURALITÉ

En zone rurale, les créations d’espaces de co-working alliés à des commerces multiservices de proximité seront aidées. Ces commerces de proximité sont aussi un enjeu d’attractivité et de qualité de vie.

ENGAGEMENT N°69 : L’AIDE AUX DERNIERS COMMERCES RECONDUITE

Le dispositif d’aide aux derniers commerces en milieu rural sera reconduit. Là encore, la nécessité de proposer davantage de services de proximité et d’aller vers une équité ville / campagne justifient l’engagement du Département et la poursuite de ce dispositif, qui a fait ses preuves.    

DONNER TOUTES LES CHANCES
À NOS JEUNES

ENGAGEMENT N°70 : 12 COLLÈGES À RECONSTRUIRE

Après avoir reconstruit 15 collèges en six ans, 12 autres collèges seront rénovés ou reconstruits pour donner à nos jeunes de meilleures conditions de travail et davantage de chances de réussite scolaire.

Ces nouveaux établissements seront tous vidéoprotégés, connectés et conçus dans une logique de développement durable.

ENGAGEMENT N°71 : UN ORDINATEUR POUR CHAQUE COLLÉGIEN

Pour que tout le monde ait la même chance de réussir et d’apprendre, il faut que tous les élèves soient également équipés en matériel informatique. Un ordinateur portable pour chaque collégien, c’est plus d’autonomie et plus d’égalité des chances.

ENGAGEMENT N°72 : DONNER AUX JEUNES L’ENVIE D’ENTREPRENDRE

Souvent, les collégiens ne savent pas quelle orientation prendre, car ils n’ont pas eu l’occasion de découvrir le monde professionnel. Des partenariats avec les chambres consulaires seront noués, pour que les rencontres avec le monde de l’entreprise soient facilitées. Les expériences de microentreprises dans les collèges seront renforcées, pour développer l’esprit d’initiative et le goût d’entreprendre des jeunes.

ENGAGEMENT N°73 : PLUS DE STAGES POUR LES ÉLÈVES DE 3e 

Pour aider les parents qui manquent de “réseau” et favoriser la découverte, les stages pour les élèves de 3ème continueront d’être facilités au sein du Conseil départemental ; ils seront étendus dès 2022 aux structures satellites ou partenaires du Département.

ENGAGEMENT N°74 : OBJECTIF 100% DES JEUNES FORMÉS AUX “GESTES QUI SAUVENT”

Plus aucun élève ne doit sortir de nos collèges sans avoir été initié aux gestes de premiers secours. Actes terroristes, accidents de la route ou domestiques, les jeunes formés aux gestes de premiers secours, ce sont autant des vies sauvées demain. 

ENGAGEMENT N°75 : FORMER UNE GÉNÉRATION BILINGUE

Des cours d’anglais renforcés gratuits seront proposés pour faire des générations d’eurois bilingues. La maîtrise d’une langue vivante est un tremplin pour découvrir le monde, s’ouvrir, s’épanouir. Lorsqu’on est jeune, c’est aussi un atout supplémentaire pour trouver un emploi. L’accès à une plateforme de perfectionnement en langue sera offert à tous les collégiens volontaires.

ENGAGEMENT N°76 : RÉCOMPENSER LES JEUNES QUI S’ENGAGENT

Si on veut une jeunesse plus citoyenne et plus altruiste, il faut encourager les jeunes qui s’engagent pour les autres. Cadets de la défense, jeunes sapeurs-pompiers, bénévoles à la Croix-Rouge ou engagés dans des structures caritatives, un événement sera spécialement créé pour les remercier et les récompenser de leur engagement citoyen.

SPORT : AIDER LES CLUBS À REDÉMARRER ET CRÉER DES TERRAINS EN ACCÈS LIBRE

ENGAGEMENT N°77 : AIDER TOUS LES CLUBS SPORTIFS À REDÉMARRER : UNE PRIORITÉ

Un an sans compétitions, un nombre de licenciés en chute libre, des finances souvent fragilisées, des bénévoles en perte de repère. Préparer l’après-covid, c’est en priorité rassurer tout le tissu sportif du département, continuer à soutenir près de 700 clubs sportifs dans l’Eure et retrouver ce lien social qui nous manque tellement aujourd’hui.

ENGAGEMENT N°78 : CONSTRUIRE 50 CITY STADE – Idée l’Eure C’est Vous !

Les terrains de jeux multisports libres sont très prisés par les jeunes. Pour une jeunesse sportive

et en bonne santé, le Département aidera les communes à construire des terrains multisports,

de padel ou de foot à 5.

ENGAGEMENT N°79 : CAP SUR LES JO 2024

Un programme d’aide spécifique sera mis en place pour les athlètes de haut-niveau de l’Eure qui peuvent se qualifier pour participer aux JO de Paris en 2024. Un appel à projets sera aussi lancé pour créer des animations autour des JO dans les collèges.

ENGAGEMENT N°80 : FAIRE DU “TOUR DE L’EURE” NOTRE GRANDE BOUCLE

Aider « Le Tour de l’Eure » cycliste à prendre une nouvelle dimension et en faire un événement sportif populaire majeur.

ENGAGEMENT N°81 : ENCOURAGER LA PRATIQUE DU VÉLO

Vélo compétition ou vélo loisir, il faut en encourager l’usage sur nos infrastructures existantes ou en devenir. La Seine à vélo, véloroutes, voies vertes, voies partagées, que ce soit en mode loisirs ou en mobilité douce pour aller travailler, elles seront toutes développer.

LA CULTURE POUR TOUS !

ENGAGEMENT N°82 : CONTINUER DE PROMOUVOIR LES GRANDS RENDEZ-VOUS CULTURELS

Après la crise sanitaire, la vie culturelle doit elle aussi reprendre. Rock in Evreux, les Médiévales, Pierre en Lumières, les festivals de musique (« Ça sonne à la porte », « Rock in the barn », « Le festival de musique de chambre »), le Printemps des poètes, etc. Tous les acteurs, petits et grands, qui portent ces rendez-vous culturels incontournables, font la vie culturelle de ce département. Ils seront accompagnés, aidés, soutenus.

ENGAGEMENT N°83 : AIDER LES JEUNES ARTISTES EN CRÉANT UNE “BOURSE DES TALENTS”

Un fond départemental sera créé pour permettre à des artistes eurois prometteurs de travailler à monter leurs expositions, concerts, pièces et plus facilement à se faire connaître. 

ENGAGEMENT N°84 : LANCER UN CONCOURS DES CHORALES

Populaires, les chorales des collèges ou des clubs d’adultes seront invitées à participer à un grand concours départemental. La grande finale sera organisée à la Salle des Musiques Actuelles d’Evreux.

ENGAGEMENTS N°85 : ASSOCIATIONS CULTURELLES : DES AIDES POUR REDÉMARRER APRÈS LA CRISE

Le tissu associatif et culturel est à l’arrêt depuis 18 mois. Nos jeunes en souffrent beaucoup, c’est donc une priorité absolue que d’aider toutes les structures culturelles et associatives à redémarrer après la crise. Elles sont essentielles à la vie sociale et à l’épanouissement des jeunes… et de tous les Eurois.

Engagement N°86 : Installer un « Festival du smart-métrage »

Ce festival décalé mettra en lice uniquement des courts-métrages tournés dans l’Eure avec pour seul matériel, un téléphone portable. Les œuvres seront diffusées sur le site internet du Département, les internautes voteront. Les meilleurs courts-métrages seront diffusés lors d’une grande soirée-événement et les réalisateurs, primés. Les classes des collèges pourraient participer à ce concours, avec chaque année un thème imposé pour le scénario.

ENGAGEMENT N°87 : CONTINUER DE DÉFENDRE LA LECTURE ET L’ÉCRITURE EN LANÇANT UN CONCOURS DE NOUVELLES

Deux concours de nouvelles seront créés : un « graine d’écrivains », exclusivement réservé aux collégiens et un autre, ouvert à tous. Un écrivain connu viendra chaque année remettre les prix et les 10 meilleures nouvelles de chaque catégorie seront éditées et mises en ligne.

ENGAGEMENT N°88 : CRÉER UN “WEEKEND DÉPARTEMENTAL DE LA CULTURE”

Le tissu culturel est extrêmement riche dans l’Eure et il doit être encore plus accessible à tous. Pour ouvrir en grand les portes de la culture à tous les Eurois, un week-end de la culture sera organisé dans tous les lieux culturels, associations, conservatoires, etc. dont nous sommes partenaires ou financeurs.

ENGAGEMENT N°89 : METTRE EN PLACE UN CONCOURS DE LECTURE À VOIX HAUTE POUR LES 4e/3e

Un peu jeunes pour les concours d’éloquence, les collégiens peuvent en revanche exprimer leur singularité en sublimant de grands textes. C’est pourquoi un concours de lecture à voix haute sera organisé, pour éveiller les talents et promouvoir la lecture auprès des jeunes. 

ENGAGEMENT N°90 : UN GRAND PROJET POUR HARCOURT, GISACUM ET LEVAVASSEUR

Le Département possède trois pépites qui doivent briller davantage pour attirer des touristes :

  • Le château médiéval d’Harcourt et son arboretum, qui seront au cœur d’un projet ambitieux et innovant pour faire de ce site exceptionnel un nouveau cœur touristique pour le département.
  • Gisacum, site archéologique situé aux portes d’Evreux qui passionne déjà les scientifiques de toute l’Europe, il sera aménagé pour être davantage valorisé et ouvert au public
  • La friche « Levavasseur», ancienne filature de style néogothique posée au bord de l’Andelle et véritable cathédrale de l’industrie du XIXème siècle sera, elle aussi, enfin mise en valeur.